Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EskaWorld

EskaWorld

Culturellement indépendant


#100ClassiquesTaschen, le marathon

Publié par Eska sur 7 Février 2017, 08:47am

Catégories : #Cinéma, #100ClassiquesTaschen

#100ClassiquesTaschen, le marathon

Parmi ma collection d'ouvrages sur le cinéma, il y a ce fameux coffret 100 Classiques du 7ème art de Taschen. Composé de 2 volumes, 1915-1959 et 1960-2000, l'ouvrage propose une sélection de 100 films qui font partie des classiques du cinéma. Attention toutefois, il ne s'agit pas des 100 films ultimes à voir avant de mourir comme certains ouvrages ont la prétention d'affirmer (si vous devez mourir, faite autre chose que regarder des films) mais bien de 100 films qui ont marqué l'histoire du cinéma à leur époque et qui aujourd'hui unanimement reconnus... ou oubliés.

L'idée de base était donc de suivre le parcours instauré par cet ouvrage en voyant (ou revoyant) les films proposés tout en lisant les chapitres au fur et à mesure.

Je pensais me limiter à 1 film par semaine mais entre l'envie de passer rapidement sur l'époque des films muets (regarder un film muet de 3h n'est pas chose aisée vous en conviendrez) et de découvrir ceux que je n'avais pas encore vu (un peu moins de la moitié), je suis allé beaucoup plus vite. Et puis il faut aussi compter sur le délai pour avoir les films. Si j'ai glané la plupart des films en dvd lors de mes études de cinéma, pour les autres, je me les procure en médiathèque. Et comme tous ne sont pas immédiatement disponibles sur place, il faut les réserve dans le réseau ou plus loin encore, dans le département tout entier.

Comme à mon habitude, les critiques (d'abord publiées sur Facebook puis sur ce blog) sont des points de vue personnels accompagnés de quelques anecdotes (merci Taschen, Wikipedia et Allociné, pas la prétention d'aller chercher plus loin), libre à chacun d'avoir son opinion sur le film et d'en discuter en commentaire de chaque article.

Allez, je suis généreux, je vous laisse la liste ici

  1. La Naissance d'une Nation, D.W. Griffith, 1915
  2. Nosferatu, F.W. Murnau, 1922
  3. Les Dix Commandements, Cecil B. DeMille, 1923
  4. La Ruée vers l'Or, Charles Chaplin, 1925
  5. Le Cuirassé Potemkine, Sergei M. Eisenstein, 1925
  6. Le Mécano de la General, Buster Keaton & Clide Bruckmann, 1927
  7. Metropolis, Fritz Lang, 1926
  8. L'Ange Bleu, Josef Von Sternberg, 1930
  9. Sous les Toits de Paris, René Clair, 1930
  10. M. Le Maudit, Fritz Lang, 1931
  11. Soupe au canard, Leo McCarey, 1933
  12. King Kong, Merian C. Cooper & Ernest B. Schoedsack
  13. Les Temps Modernes, Charles Chaplin, 1936
  14. La Grande Illusion, Jean Renoir, 1937
  15. Autant en emporte le vent, Victor Fleming, 1939
  16. Fantasia, Samuel Armstrong, James Algar, Bill Roberts & Paul Satterfield, Hamilton Luske, Jim Handley & Ford Beebe, T. Hee & Norman Ferguson, Wilfried Jackson, 1940
  17. Citizen Kane, Orson Welles, 1941
  18. To Be or Not to Be / Jeux dangereux, Ernst Lubitsch, 1942
  19. Casablanca, Michael Curtiz, 1942
  20. Le Grand Sommeil, Howard Hawks, 1946
  21. La Belle et la Bête, Jean Cocteau, 1946
  22. Les Enchaînés, Alfred Hitchcock, 1946
  23. Le Trésor de la Sierra Madre, John Huston, 1947
  24. Le Voleur de Bicyclette, Vittorio De Sica, 1948
  25. Le Troisième Homme, Carol Reed, 1949
  26. Eve, Joseph L. Mankewicz, 1950
  27. Rashomon, Akira Kurosawa, 1950
  28. Les Oubliés, Luis Buñuel, 1950
  29. Boulevard du crépuscule, Billy Wilder, 1950
  30. Un Tramway nommé Désir, Elia Kazan, 1951
  31. The African Queen, ohn Huston, 1951
  32. Le Train sifflera trois fois, Fred Zinnemann, 1952
  33. Fanfan la Tulipue, Christian-Jaque, 1952
  34. Le Salaire de la Peur, Henri-Georges Clouzot, 1953
  35. Les Sept Samouraïs, Akira Kurosawa, 1954
  36. La Strada, Federico Fellini, 1954
  37. La Fureur de vivre, Nicholas Ray, 1955
  38. La Nuit du Chasseur, Charles Laughton, 1955
  39. Géant, Georges Stevens, 1956
  40. La Prisonnière du désert, John Ford, 1956
  41. Ascenseur pour l'échafaud, Louis Malle, 1957
  42. Les Fraises sauvages, Ingmar Bergman, 1957
  43. Sueurs Froids, Alfred Hitchcock, 1958
  44. Les quatre cents coups, François Truffaut, 1959
  45. Certains l'aiment chaud, Billy Wilder, 1959
  46. Ben-Hur, William Wyler, 1959
  47. à suivre...

Commenter cet article

Milady 18/07/2017 18:10

Ah, Autant en Emporte le Vent :) Ce film a fait partie de mes obsessions d'adolescente. J’avais commencé par lire le roman, puis m’étais lancée dans le film, et j’en étais tombée amoureuse (et après j’ai lu la suite au roman, mais… gros bof). Je rêvais de porter les robes de Scarlett (en particulier la verte qu'elle se créé à partir des rideaux pour aller visiter Rhett en prison, d’ailleurs), et bien entendu de me trouver mon propre Rhett/Clark Gable (bien sûr, avec le recul, je réalise que ç’aurait été un peu glauque vu qu’à l’époque j’avais quatorze ans, et que lui pas tellement… mais à l’époque je pensais pas à ça). Que ce soit sur les pages ou à l’écran, comme toi, j’étais (et suis toujours) fascinée par le personnage de Scarlett. Admirative de sa résilience et sa ressource, choquée parce qu’elle avait parfois d’horrible, j’étais tombée amoureuse de ce personnage (ainsi que de l’interprétation de Vivien Leigh… j’aime toutes les interprétations dans ce film de toute façon, à part peut-être celle de Leslie Howard que je trouve un peu fade) que l’histoire ne me demandait pas d’aimer, mais que je trouvais passionnant. A ce jour, elle reste une de mes (anti)héroïnes favorites.

Maintenant, je comprends qu’on n’aime pas ce film. Parce que, c’est vrai, Scarlett n’est pas vraiment attachante (ou en tout cas, rarement) et peut même vraiment énerver. Bon, et puis même moi, à la revoyure, y a des moments où je grimace face à ce qui situe vraiment le film dans son époque de sortie, où la ségrégation allait encore bon train.

Malgré tout, c’est un film que j’adore, et revois toujours avec plaisir (quand j’ai le temps, haha, il est pas court ce film). Et tu as raison, les couleurs sont magnifiques !

Si j’ai bien compris, la prochaine étape de ton marathon, c’est Fantasia, et j’ai super hâte de lire cela ! C’est un film que j’adore, certainement un de mes Disney favoris (même si je sais que tout le monde n’apprécie pas, ce que je conçois), et je suis curieuse de savoir ce que tu en écriras~

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents