Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EskaWorld

EskaWorld

Culturellement indépendant


L'Ange Bleu, les illusions sont parfois trompeuses...

Publié par Eska sur 8 Février 2017, 11:36am

Catégories : #Cinéma, #100ClassiquesTaschen

L'Ange Bleu

Der Blaue Engel

Josef Von Sternberg

1930

#100ClassiquesTaschen
#008

L'ange Bleu de Josef Von Sternberg raconte l'histoire d'un professeur très autoritaire qui, pourchassant ses élèves dans un cabaret, tombe amoureux de la jeune danseuse qui s'y produit. Une aventure qui le conduira à sa perte.

Bon alors je n'ai clairement pas grand chose à dire de ce film, bien qu'il me reste en mémoire un cours où l'on avait abordé une séquence. Sur le fond, je trouve le film très pessimiste, mais c'est un peu à l'image des personnages d'Emil Jannings que j'avais déjà vu se faire humilier dans Le Dernier des Hommes. Mais ici, pas de pitié de la part de l'auteur du film, le professeur finit dans le ridicule le plus total.

Mais il me semble que si le film a traversé les époques, c'est surtout grâce à la naissance iconique de Marlène Dietrich. Alors débutante dans le milieu, elle aurait littéralement volé la vedette à Jannings, star de l'époque du muet et qui laissait sa place pour le tout parlant, donc en fin de carrière. Le livre Taschen vante cette image de Marlène en tenue aguicheuse, assise sur un tonneau et chantant son célèbre refrain "De la tête au pieds, je suis faite pour l'amour, c'est là mon univers, sinon il n'y a rien." Véritable moment d'érotisme à l'époque, c'est donc un tournant pour cette jeune actrice qui filera ensuite aux Etats-Unis où se poursuivra sa carrière.

Est-ce que ça vaut le coup d'être revu ? Clairement, je pense qu'on peut s'en passer, sauf si on veut découvrir le film qui a révélé Marlene Dietrich, si on veut se payer une bonne tranche de la bourgeoisie donneuse de leçon ou si l'on veut étudier la filmographie de Sternberg. Après cela, le film reste beau avec de belles images, une belle ambiance sonore et des personnages stéréotypés et lui assurent une bonne transition entre la mise en scène propre au muet et les débuts du parlant.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents