Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EskaWorld

EskaWorld

Culturellement indépendant


Conscience d'une Etoile, crise existentielle de l'adolescence...

Publié par Eska sur 4 Mai 2010, 22:21pm

Catégories : #A découvrir

conscience-d-une-etoile.jpgConscience d'une Etoile

 

Emmanuelle Batista

 

(2008)

 

Franck, étudiant en astrophysique, est attiré par Marine, une jeune fille de sa classe perpétuellement dans son monde solitaire. Ignorant Franck sur son chemin, elle voit alors son double subconscient faire le premier pas vers lui. Mais Marine ne peut s'avouer ce qu'elle désire vraiment. Son double profitera alors de cette faiblesse pour prendre sa place et vivre une vie plus chaleureuse.

 

Film de 3e année de licence au départ, Conscience d'une Etoile est devenu petit à petit une production plus imposante pour sa jeune réalisatrice, Emmanuelle Batista, qui signait là sa première oeuvre. Entourée d'une bonne équipe technique, elle parvient à nous sortir un film d'une qualité nettement supérieure à ceux que l'on peut voir très souvent. Pourtant, l'esthétique de son film, de même que la mise en scène, reste très théâtral, avec des lumières assez crues sur ses acteurs et une prodondeur de champ bien souvent minime, et ce de manière à enfermer davantage ses personnages dans leur monde.

 

Malgré tout, ce premier film, aussi complexe soit-il, souffre des faiblesses d'un premier film. Pour moi, un discours trop philosophique, parfois difficile à comprendre, sur des sentiments très personnels qui mériteraient d'être davantage exprimés, et des partis pris de mise en scène qui peuvent provoquer un effet inattendu.

 

Je regrette tout de même de ne pas avoir pu assister au tournage pour cause d'indisponibilité à ce moment-là. Comme je l'ai dit, je reste bluffé par la qualité technique, preuve que des étudiants peuvent faire un travail remarquable s'ils s'en donnent la peine, d'autant qu'intégrer des effets visuels, comme l'expérience de la goutte d'encre dans le verre d'eau, n'est pas facile à mettre en place.

 

J'espère avoir l'occasion de reparler d'elle à travers Eska World, en attendant, je vous propose de découvrir ce film, et vous invite à laisser vos commentaires.

Et si vous voulez prolonger l'expérience, je vous invite à suivre le parcours de réalisation du film sur son blog : http://conscience-dune-etoile.skyrock.com/

Commenter cet article

fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD) 15/06/2011 21:01


Bonjour,

Vous êtes cordialement invité à visiter mon blog.

Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com), présente le développement mathématique de la conscience humaine.

La Page No-4, THÉORÈME TRIFIDE.

LA NÉBULEUSE TRIFIDE: UN SIMULATEUR DE LA CONSCIENCE HUMAINE?

Cordialement

Clovis Simard


Jeremy Zucchi 06/05/2010 11:01


Au fait Eska, je t'invites à rejoindre ma communauté "Court-métrage" pour y publier les articles concernés :

http://www.over-blog.com/com-1083721531/Courtmetrage.html

A bientôt! :-D


Jeremy Zucchi 06/05/2010 10:58


En fait je l'avais déjà vu à une soirée VHS à Monplaisir, c'est Cécile que me l'a rappelé ! Je me souvenais de quelques scènes mais je croyais que c'était juste les extraits que tu m'avais
montré.
Je suis d'accord avec toi, c'est un film qui est à la fois maitrisé (pour de nombreuses idées de scénario, de mise en scène et son image) et naïf (pour son évocation un peu trop lourde de
l'astrophysique, ses dialogues, ses effets peu subtils). Dans l'ensemble, c'est plutôt une réussite car l'important c'est l'émotion qui se dégage de ce film. Seulement, elle ne nécessitait pas
autant d'effets, et quitte à avoir un propos alambiqué, autant aller plus loin! Pour moi, je ne vois pas trop le rapport avec l'astrophysique, pourtant je sais qu'il y en a un, je sais que la
schizophrénie du personnage évoque la mécanique quantique, mais non, ça ne prend pas. La partie dans le château ne m'a pas convaincu, quel rapport? Pourquoi un château, pourquoi cette musique? Mais
la fin de la séquence est très réussie. Le montage est brillant. Bref, un film en demi-teinte qui est touchant, à l'ambition bienvenue mais trop maladroit pour convaincre.


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents