Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EskaWorld

EskaWorld

Culturellement indépendant


Des débuts de la République à nos jours...

Publié par Eska sur 20 Novembre 2010, 10:48am

Catégories : #Histoire

 

Introduction : L'Histoire de France au rythme du Métronome

 

De République à Champs-Elysées-Clémenceau

XIXe et XXe siècle

 

38. La Place de la Concorde

(Article précédent : La Gloire de la République)

 

 

Champs Elysées (6)

 

Elle est belle cette place de la Concorde qui s'ouvre lorsque l'on debouche de la rue de Rivoli ou du Jardin des Tuileries. En ce moment même se dresse l'une des attractions favorites de Noël : la grande roue, qui permettra de prendre de la hauteur pour voir les lumières de la ville le soir. Mais cette place, située aussi au pied des Champs Elysées dont la montée se dévoile depuis l'Obélisque, est aussi très animée par la circulation. La voie est large, et les feux tricolores ne laissent guère le temps de passer. En sortant du métro, et donc de cette rue de Rivoli, le spectacle est pourtant beau à voir : fontaines, Obélisque et Tour Eiffel tente de percer le ciel.

Champs Elysées (4)

Cette ancienne esplanade du Pont-Tournat devint au XVIIIe siècle la Place Louis XV, la statue du monarque étant installée en ce lieu, au pied du jardin des Tuileries, qui borde le palais du roi. Mais ce nom changera quelques années plus tard alors que le peuple parisien fit tomber la statue pour renommer le lieu Place de la Révolution. C'est sur cette même place que de nombreuses têtes furent tranchées par la guillotine, dont celle de Louis XVI, de Marie-Antoinette, de Danton et de Robespierre. Un lieu de spectacle pour le peuple qui n'hésitait pas à condamner ceux qui avaient oeuvré dans la Révolution. Puis on la nomma Place de la Concorde à la fin de la Terreur. Mais Charles X souhaite rendre hommage à son frère et la renomme Place Louis XVI. L'inscription de ce nom est toujours en place, à l'angle de l'hôtel de Crillon. Malheureusement, si j'ai pu distinguer l'inscription protégée par une plaque de plexiglas, je ne peux vous la montrer, l'hôtel étant en rénovation, les échafaudages recouvraient l'angle. En 1830, elle retrouve son nom définitif. D'ici on peut admirer l'Assemblée Nationale avec ses colonnades, tandis que de l'autre côté, la rue royale conduit directement à l'église de la Madeleine avec sa forme de temple grecque.

Champs Elysées (7)

Je m'approche de l'Obélisque qui siège au centre de cet place. Il s'agit d'un cadeau du vice-roi d'Egypte, Méhémet Ali au XIXe siècle. Le choix de la place pour son installation a été désigné par le fait qu'il ne rappellerait aucun souvenir politique sur ce lieu encore gorgé du sang des révolutionnaires. Sur son socle, on peut lire la manière dont l'Obélisque a été transporté depuis l'Egypte et installé ici. A ses côtés, les Fontaine des Mers et des Fleuves rendent hommage au génie naval de la France, tandis que les lampadaires sont dessinés dans des formes identiques qui confèrent à l'ensemble un véritable dépaysement.

Champs Elysées (5)

Enfin, je me tourne vers la grande rue qui se dresse devant moi, chargé de son flot continuel de voiture pressée de traverser. Au bout, l'Arc de Triomphe se dresse sur la hauteur de cette avenue considérée encore comme la plus belle du monde : les Champs Elysées.

Champs Elysées (1)

 

Article suivant : Aux Champs Elysées

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents