Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EskaWorld

EskaWorld

Culturellement indépendant


Dans la lignée des Mérovingiens et des Carolingiens

Publié par Eska sur 21 Août 2010, 08:22am

Catégories : #Histoire

Introduction : L'Histoire de France au rythme du Métronome

 

De Saint-Germain-des-Prés à Saint-Denis

VIIe et VIII siècle

 

16. La Basilique Saint-Denis

(Article précédent : L'Abbaye Saint-Germain-des-Prés)

 

 


Basilique Saint-Denis (1)Dans l'ouvrage de Deutsch, un chapitre entier concerne la basilique Saint-Denis. Un peu fatigué du rythme à laquelle je mène mon projet, et habitant à l'extrême opposé de Saint-Denis, je décide de lui consacrer une journer, me disant qu'ainsi, j'aurais le temps de rattraper le temps perdu dans mes articles. Très bonne idée, car la visite de la basilique m'a pris au moins 2 bonnes heures si ce n'est plus ! Il y a tant de choses à voir dans ce monument que cela aurait été dommage de le faire trop rapidement. Et puis rappelons que c'est le tombeau des grands rois et reines de France. Un lieu hautement symbolique donc et qui mérite toute l'attention et le respect qu'on peut lui accorder.

 

En descendant de la rame, je suis déjà impressionné par les galeries, exposant des cadres photos de la basilique. Un moyen de mettre en appétit, sans pour autant faire de la station un monument pareil à celle de Louvre-Rivoli. A l'extérieur, je découvre que c'est jour de marché. Les marchands vendent leurs fruits et légumes, beaucoup de tissus décoratifs égalemenBasilique Saint-Denis (2)t, bricoles et autres objets divers. A la sortie même du métro, des vendeurs ambulants propose des épis de maïs à grignoter, tandis que d'autres distribuent des tracts sur un medium à consulter. Tout semble rappeler l'agitation qu'il pouvait y avoir autrefois dans ces stands fragiles. Mais je ne m'arrête pas, un peu plus loin s'ouvre une grande place dominée par la basilique qui, comme d'habitude, n'est pas révélatrice de son intérieur.

 

Je m'avance devant ces 3 gigantesques portes et là s'ouvre un monument pareil à nul autre. La basilique est immense, ses piliers imposants d'un gris plutôt clair, rappellent autant d'images venant de films que d'histoires inventées. L'un de ces édifices dans lequel on imagine parfaitement un roi s'interroger auprès d'un évêque de la bonne conduite à tenir alors qu'il doute de ses capacités à guerroyer, implorant l'aide de Dieu. Une vision fantasmée du Moyen-Âge comme on aime les imaginer.

Basilique Saint-Denis (3)

Basilique Saint-Denis (5)

 

Mais contrairement à d'autre, ce monument n'écrase pas, bien au contraire, il est baigné d'une douce lumière filtrée par un jeu de couleurs des nombreux vitraux, apparemment en plastique, qui ornent ses hauteurs, mélange de bleus, de rouges, de jaunes et de verts. Nous sommes bien dans un lieu digne des rois mérovingiens, ces guerriers qui devinrent des rois fainéants tellement ils aimaient se faire transporter d'un lieu à un autre. C'est ici, depuis notre "bon roi Dagobert" que les rois sont inhumés, à l'emplacement où Denis, le premier évêque de Paris avait transporté sa tête. Si Sainte-Geneviève avait demandé la construction d'une église, Dagobert en a fait une abbaye et c'est l'abbée Suger qui en fit une basilique au XIIe siècle, digne des rois d'être la nécropole des rois.

 

Dans les ailes, quelques petites pièces exposent des objets de grande valeur : couronnes, sceptre, épées ou encore la majestueuse tenue de la reine. Et on continue de s'imaginer une jeune reine couverte de cet apparat rejoignant le choeur de la basilique afin de recevoir les saints sacrements. Ornée de l'une de ces couronnes imposantes, si bien que l'on se demande comment ils faisaient pour porter cela à l'époque, et s'agenouillant devant l'autel. Une vision sans doute erronée, mais je le rappelle, ce n'est qu'une vision fantasmée de contes de fée, le Moyen-Âge est ainsi tellement plus resplendissant.

Basilique Saint-Denis (7) Basilique Saint-Denis (9)

 

Mais ne vous y trompez pas, la basilique est bel et bien un musée, et comme tout musée, il faut s'acquiter du droit d'entrée. Aussi, pour découvrir les nombreux gisants qui font la grandeur du lieu, il faut passer à la caisse, mais cela en vaut vraiment le détour, car nous entrons directement au coeur de la basilique, là où sont enfermés les vestiges des grands souverains de la Gaule. Mais tout d'abord je m'arrête un moment pour découvrir les panneaux qui expliquent la construction de la basilique, accompagnés d'une splendide maquette en bois. Mais n'attendons plus, allons découvrir les rois de France !

Basilique Saint-Denis (11)

 

Article suivant : La Crypte de la Basilique Saint-Denis

Commenter cet article

Jérémy Zucchi 23/08/2010 01:07


Magnifique, quelle élégance dans sa construction ! Quelle sobriété aussi, on est au tout début du gothique. Ces monuments sont magiques, on se demande comment on a pu les construire, on peut sans
problème imaginer l'émerveillement des foules de fidèles.


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents