Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EskaWorld

EskaWorld

Culturellement indépendant


Darkwing, nos ancêtres les chiroptères...

Publié par Eska sur 18 Mai 2012, 22:58pm

Catégories : #Littérature

darkwing

 

Darkwing

 

Kenneth Oppel

 

2007

 

Il y a 65 millions d'années, la terre a subi un grave cataclysme conduisant à l'extinction des dinosaures mais également à la création de nouvelles espèces. C'est au sein d'un clan de chiroptères que Dusk, une créature pas comme les autres, va venir au monde. Le jeune garçon sait voler et utiliser l'écholocation, ce qui met le doute aux membres de la colonie, surtout lorsque l'un d'entre eux est attaqué par les oiseaux. Peu de temps après, ce sont les félidés qui s'en prennent à la colonie, les obligeant à quitter leur île où ils vivaient reclus depuis des années. Mais le chemin jusqu'à un nouveau paradis est long et semé d'embuches tandis que leur passé leur joue des tours et que des conflits s'organisent entre les anciens.

http://xxi.ac-reims.fr/gr-sc-mourmelon/photo/oreillard.jpg

Une fois de plus, Kenneth Oppel a choisi de revenir sur ses créatures de prédilection que sont les chauves-souris. Mais plutôt que de poursuivre les aventures du jeune Ombre, héros des romans  Silverwing,  Sunwing et Firewing, il préfère revenir bien en arrière, là où tout a commencé pour cette espèce hors du commun. On se retrouve donc à suivre un groupe de chiroptères, des créatures qui ne savent pas voler mais qui possèdent des voiles pour planer. Oppel indique clairement à la fin de son livre que cet espèce a été inventée pour les besoins de l'histoire et qu'elle permet d'introduire une certaine image de l'évolution au moment de la disparition des dinosaures.

http://www.mikaguerin.com/medias/album/images/23014955chauve-souris-carollia-perspicillata-grotte-au-costa-rica-jpg.jpg

C'est ainsi que l'on suit Dusk. Ce jeune chiroptère n'est pas comme les autres, ses voiles sont plus larges et lui servent à voler au même titre que les oiseaux. De même que ses capacités d'écolocation qu'il a hérité de sa mère lui permette de voir dans l'obscurité bien mieux que le jour, alors que les autres n'émettent que des clics pour chasser. De ce fait, Dusk a peur d'être rejeté, et à juste titre puisque la majorité des membres de la colonie le considère comme une créature néfaste, en proie à une maladie et qui aurait certainement été éradiqué s'il n'était pas le fils du chef de la colonie. Le livre aborde de manière assez simple ces prémices du racisme, de rejet de l'autre par sa différence.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/fd/Haeckel_Chiroptera.jpg/431px-Haeckel_Chiroptera.jpg

Tout le reste du livre traitre en grande partie de l'exode de la colonie et des difficultés à trouver une nouvelle terre promise. La colonie peut rapidement s'établir auprès d'un nouveau clan mais la condition est de renier leur système de pensée, leur religion en quelque sorte, celle qui consistait à ne plus détruire les oeufs de sauriens. Cette pratique avait été établi entre les créatures du monde pour survivre face aux dinosaures prédateurs. Un acte rejeté par la colonie mais qui est très mal vu du reste du monde. On pourrait rapprocher ce thème d'un autre bien connu de notre monde actuel, même si le raccourci paraît facile, mais il n'en est pas moins que dans notre monde très morcelé, il est difficile, voire maintenant impossible, de s'établir dans un lieu sans devoir subir la haine ou la direction d'un autre.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/f/fd/Darkwing_cover.jpg

Une fois de plus donc, Kenneth Oppel réussit à nous plonger au coeur du monde animal. L'histoire évolue rapidement avec un bon rythme, pareil à un film de Spielberg au dénouement quasi "jurassic parksien" avec les attaques répétées de ces pauvres créatures. Le livre pose également cette question essentielle : est-il nécessaire de tuer pour survivre ? Est-que la mort d'un individu encore non venu au monde est juste pour la survie d'un groupe ? Autant de questions philosophiques qu'il serait intéressant d'aborder avec de jeunes lecteurs.

 

Au final, Darkwing mériterait d'avoir une suite, et si tel est le cas, je suis impatient de la lire.

 

En bonus pour clôturer cette grande saga sur les chauve-souris, une vidéo récente de la découverte d'une colonie dans un toit... Âmes sensibles...

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents