Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EskaWorld

EskaWorld

Culturellement indépendant


De la chute de l'Empire romain aux premiers rois des Francs

Publié par Eska sur 19 Août 2010, 21:17pm

Catégories : #Histoire

Introduction : L'Histoire de France au rythme du Métronome

 

De Louvre-Rivoli à Notre-Dame

Ve et VIe siècle

 

10. Le Musée du métro Louvre-Rivoli

(Article précédent : Découverte d'une scène inédite des temps gaulois)

 

 

Chapitre 5. Ve siècle.Louvre-Rivoli.

C'est à cette station que l'auteur du Métronome poursuit sa remontée de l'Histoire de France. C'est donc par cette station que j'ai commencé ma journée. La ligne 1 était ma ligne de prédiclection lors de mon arrivée à Paris. Habitant à Porte de Vincennes, j'avais à faire à une station unique que je devais emprunter pour me rendre dans Paris. Je m'arrêtais le plus souvent à Chatelet afin d'emprunter la ligne 4 qui me conduisait au travail, donc ce n'est pas tous les jours que je passais dans cette station dans laquelle je n'étais encore jamais descendu. Il faut dire que je suis rarement descendu à proximité du Louvre, préférant remonter vers le ce grand musée depuis la Place de la Concorde en traversant le Jardin des Tuileries, dont je vous reparlerais prochainement.

 

Et puis la station Louvre-Rivoli n'est pas forcément accueillante de l'intérieur de la rame. Le dispositif d'éclairage mis en place, s'il a un but précis, en fait des galeries sombres. Mais alors qu'y a-t-il dans cette station pour qu'elle soit si importante ? C'est un musée, tout simplement.

Louvre-Rivoli (5)

C'est en 1968 qu'André Malraux décida de faire de cette station un bout du musée du Louvre. Il faut dire qu'à cette époque, et jusqu'en 1993, elle desservait l'entrée du musée. Les murs blancs ont été changés pour des pierre de bourgogne, forme que l'on retrouve à l'intérieur du musée du Louvre, ce qui confère à cette station son impression très particulière d'être déjà à l'intérieur du musée.

Louvre-Rivoli (4)Louvre-Rivoli (6)

Désormais, en descendant à la station, vous êtes accueilli par le Roi Salomon et la Reine de Saba ainsi que la déesse égyptienne Sekhmet. Au bout du quai, des pilliers marquent le toit d'une crypte dans laquelle le métro s'enfonce en direction de La Défense. Dans des niches vitrées, des scultures antiques de la Grèce et de l'Egypte, regardent passer les voyageurs de la ligne 1.

 

Mais si cette station est considérée par beaucoup comme l'une des plus belles de la capitale, je suis au regret de vous dire qu'elle est sur le point de changer considérablement de visage, perdant en quelque sorte tout le charme qu'elle possédait. En effet, les innovations du métro, destinées à renforcer la sécurité par la pose de portes automatiques à l'ouverture des rames à même les quais va bientôt empêcher le panorama splendide qui s'offre au visiteur des deux côtés. Désormais, les voies seront cerclées de verre, formant ainsi deux galeries. Les vitres posées renvoient davantage notre propre reflet que la vision large du quai d'en face. Notons également qu'avec ces travaus, le fond de la galerie est devenu très étroit, si bien qu'il devient difficile de se sortir de la rame.

Louvre-Rivoli (1)

Finalement je l'aurais découverte cette station, ainsi que ses objets exposés, reproductions d'oeuvres d'art dont les originaux sont visibles dans les galeries du musée. Je reste toutefois déçu de cette maigre collection. Car si elle ouvre la porte à celle du musée et de l'Histoire, elle n'en reste pas moins limitée à une seule époque...alors qu'il y aurait tant à dire. Mais cessons de nous appitoyer. Au-dessus, au grand jour m'attend un tout autre siècle, celui du Ve, celui de Sainte-Geneviève.

 

Article suivant : L'Eglise Saint-Germain-l'Auxerrois

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents