Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EskaWorld

EskaWorld

Culturellement indépendant


De la chute de l'Empire romain aux premiers rois des Francs

Publié par Eska sur 19 Août 2010, 22:00pm

Catégories : #Histoire

Introduction : L'Histoire de France au rythme du Métronome

 

De Louvre-Rivoli à Notre-Dame

Ve et VIe siècle

 

11. L'Eglise Saint-Germain-l'Auxerrois

(Article précédent : Le Musée du métro Louvre-Rivoli)

 

 

Au Ve siècle, à l'emplacement de l'actuel musée du Louvre, édifice impressionnant qu'il est difficile de visiter en une journée seulement, se tenait une forteresse construite par les Francs. Elle servait à observer Paris, étendue sur la Cité et sa rive gauche et à installer les Francs dans la région, alors que l'Empire romain est sur le point de disparaître en Gaule. Le livre raconte comment Paris à cette époque est une période de forte christianisation, dirigée par l'évêque Marcel, et les actes fantaisistes qui lui ont valu sa notoriété.

 

En face du Louvre, collé à la mairie du Ier arrondissement, se tient l'une des plus vieilles églises de la rive droite. Seule sa tour romane date du XIIe siècle, le reste fut construit au XVe, devenant ainsi l'église attitrée de la famille royale installée au Louvre. Mais comme d'habitude, ce que le Paris présent nous révèle cache en réalité les vestiges du passé. Et ici des vestiges il n'y a en a pas, ou très peu, découverts à proximité de l'édifice. Quel est l'intérêt de ce lieu alors ?

Saint-Germain-l'Auxerrois (22)

Et bien c'est ici que Saint-Geneviève eut la vie sauve par les dernières paroles de l'évêque Germain d'Auxerre. A cette époque, Paris était menacé par le terrible Attila, le Hun. Geneviève se serait opposée au départ des habitants, prétextant que Dieu allait les aider, mais peu y croient, cherchant un moyen d'écarter cette diablesse. C'est l'archidiacre d'Auxerre qui est donc venu rapporter les paroles de Germain sur le fait que Geneviève était une envoyée de Dieu. Il n'en fallut pas plus pour l'élever dans l'esprit de la population. Dès lors, Sainte Geneviève devint une figure de la foi et de la résistance. Et cette église Saint-Germain-l'Auxerrois est là pour commémorer le souvenir de cette rencontre.

Saint-Germain-l'Auxerrois (19)

Saint-Germain-l'Auxerrois (2)

L'église est un bel édifice qui, depuis sa façade camouflée par les arbres, ne permet pas de distinguer sa profondeur. Saint-Germain-l'Auxerrois (15)

A l'entrée, des sculptures des 3 grands saints qui ont joué un rôle dans la christianisation de Paris : Saint Denis, portant sa tête entre ses mains, Saint Marcel, celui qui a combattu la terrible créature des marais et Saint Germain, le sauver de Sainte Geneviève. Un peu à droite, une sculpture ronde nous permet de découvrir la Cène. Mais ce qui m'a interpelé sur cette façade, c'est un reste de couleur sous des statues de Salomon, la Reine de Saba et Saint Vincent. Le style de couleur semble révéler que les églises autrefois ne ressemblaient en rien à ce que nous voyons maintenant. La pierre froide et abîmée aurait-elle été richement décorée ? C'est intéressant de repenser l'extérieur des églises pleines de couleurs.

Saint-Germain-l'Auxerrois (21)Saint-Germain-l'Auxerrois (3)Saint-Germain-l'Auxerrois (6)

 

A l'intérieur, une nef centrale avec 4 clés de voute. Dans une des petites ailes à droite de l'entrée, une statue de Saint-Germain l'Auxerrois qui semble surpris de notre visite. Un peu plus loin, un retable nous expose les épisodes de la vie de la Vierge. Une chaire imposante réalisée en 1635 et un banc d'oeuvre s'imposent sous la nef principale. Des vestiges mérovingiens de l'époque de Sainte Geneviève il ne reste rien, si ce n'est les sculptures de pierre. Cette église est aussi connue pour avoir annoncée la Saint Barthélemy et le massacre des protestants au XVIe siècle.

Saint-Germain-l'Auxerrois (8)

Mon petit tour à Saint-Germain-l'Auxerrois, qui manque cruellement d'informations historiques sur le bâtiment il faut le reconnaître, s'est achevé. Et me voilà reprenant la direction de l'île de la Cité. Sur le quai, de l'autre côté de la Seine, ce n'est plus le Palais de Justice que je vois, mais les quatres tours, marquant de leur nom l'histoire du bâtiment. Mais ce n'est pas à lui que je vais m'intéresser aujourd'hui, car me voilà parti vers le parvis de Notre-Dame, mais avant cela, terminons-en avec l'histoire de Sainte-Geneviève.

 

Après l'abandon des Huns d'attaquer Paris, l'armée d'Attlia se verra définitivement repoussée par l'armée de l'Empire. Une victoire attribuée à Sainte Geneviève, à qui l'on attribuera également tous les faits prodigieux de la ville. Une notoriété qui lui permettra d'obtenir tout ce qu'elle veut par la suite. Après la chute de l'Empire romain, Sainte-Geneviève empêchera Childéric, roi des Francs, d'entrer dans Paris. Sous le règne de Clovis, elle demandera la construction d'une église à l'emplacement de la chute de Saint-Denis, qui est aujourd'hui la Basilique Saint-Denis, le tombeau des rois de France.

 

Article suivant : L'Eglise Saint-Etienne-du-Mont

Commenter cet article

Clovis Simard 13/07/2012 20:02

Blog(fermaton.over-blog.com),No-21. -THÉORÈME HISTORIA. - La chute des empires.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents