Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EskaWorld

EskaWorld

Culturellement indépendant


Facebook, jeu vidéo moderne

Publié par Eska sur 23 Octobre 2010, 10:06am

Catégories : #Internet

Alors que vient de sortir le film de David Fincher, The Social Network, sur la création de Facebook par Mark Zucherberg, on parle encore et toujours de ce réseau social partout sur la toile. D'ailleurs en ce moment, l'actualité c'est Facebook qui vuet à tout prix enregistrer notre vie personnelle, Google qui veut nous espionner à toute heure et Apple qui lui prétend être le futur qui va contrôler le numérique.

 

Bref l'autre jour est paru un article sur le fait que les parents se précipitaient sur Facebook pour voir ce que faisaient leur rejeton. Mais ce qui m'afflige le plus, ce sont toujours les commentaires, les gens qui vous disent avoir résolu le problème du mélange de la vie personnelle et de la vie professionnelle avec 2 comptes. Une fois de plus, ces gens ne cherchent pas à comprendre le fonctionnement de l'outil, mais veulent l'utiliser entièrement. C'est comme d'acheter Canal Sat pour ne regarder qu'une chaîne de la TNT. Mais bon, chacun son truc, pour ma part Facebook me permet de n'avoir qu'un seul profil sans devenir skyzophrène.

facebook

Mais je me suis demandé pourquoi Facebook attirait autant les gens. C'est vrai quoi, on vient, on retrouve ses amis, on rencontre des gens, on découvre des choses, mais tout cela reste dans un univers virtuel, on ne le vit pas réellement (encore que là, je tiens le discours des moins accros à Internet, car ceux qui utilisent pleinement le web diront le contraire).

 

En fait, ce qui accroche tant les gens à Facebook, c'est que c'est un jeu vidéo. Être sur Facebook, c'est comme jouer aux Sims. Il y a quelques années, Second Life avait créé la surprise puisque l'on pouvait contrôler un avatar dans un univers entièrement virtuel, avec possibilité de répercussion économique dans le meilleur des cas, sur la vie réelle. Mais voilà, Facebook a inventé un jeu d'un nouveau genre où on ne dirige plus un avatar à son image, mais bien soi-même en avatar. Est-ce encore un avatar d'ailleurs? Sur le réseau on parle de profil, oui car dire que Facebook est un jeu en ferait rire plus d'un. Et pourtant, les gamers en jeu de gestion ne s'y tromperont pas : vous avez un personnage, vous-même en l'occurence, et dès que vous faîtes quelque chose, vous le répercutez sur Facebook. Je poste beaucoup = mon personnage est actif.

 

En fait, il y a ceux qui sont sur Facebook et ceux qui l'utilisent et là on a une grosse différence. Les premiers ne verront pas la différence entre leur vie réelle et leur profil. Souvent ces gens-là ne s'intéressent guère au produit et publient à tout-va pour tout le monde. Les seconds en revanche ont bien compris le fonctionnement, classant leurs contacts par catégorie afin de mieux contrôler ce qu'ils publient, et ainsi ils réfléchissent non pas à eux-mêmes, mais à la manière dont leur personnage peut évoluer dans un champs comme dans l'autre. Une manière de prendre du recul sur soi-même.

internaute

Régulièrement je me pose cette question : "A qui vais-je publier ça ?" Mon réseau privé ? Mes connaissances ? Mon réseau professionnel ? C'est de la gestion de vie, comme pour un personnage de jeu vidéo, vous décidez d'avoir plus d'affinités avec certains plutôt qu'avec d'autres en allant publier sur leur mur ou en commentant leur publications, vous indiquez des "j'aime" dès qu'ils postent comme vous faîtes faire un clin d'oeil de votre Sim à la voisine, vous utilisez les applications pour vous divertir comme un Sim a besoin d'écouter de la musique.

 

J'attends qu'on me dise : oui mais les Sims veulent se rapprocher de la réalité, et Facebook est la réalité. Pourtant, comme dit Gad Elmaleh dans son spectacle, on ne rentre pas dans un Mac Do en se pointant vers une fille pour lui demander "Tu veux être mon ami ? Non ? Tant pis.... Et toi tu veux être mon ami ?" Ici vous contrôlez, classez, et séduisez les autres personnages du réseau, c'est ça qui est accrocheur sur Facebook. Ce n'est ni plus ni moins qu'un jeu, un jeu réel qui peut malheureusement se retourner contre vous.

 

Ainsi, en étant sur Facebook, on aime pouvoir se contrôler soi-même comme un personnage autre. C'est moi oui, mais ce moi ne se pose pas autant de questions quand il fait quelque chose. C'est mon double, un double que je peux contrôler comme une marionnette, comme si je pouvais lâcher prise et me voir de l'extérieur comme un pantin populaire. Ma réalité est devenue un jeu, sans pour autant que je sois compétitif, mais je m'amuse à organiser mes contacts, à publier des choses à l'intention de certains et pas d'autres, à montrer que je suis le plus fort à tel ou tel jeu.

matrix.jpg

J'avais voulu publier un article il y a longtemps sur le fait que Facebook est une étape supplémentaire vers Matrix. Je ne développerais pas plus ici, mais je vous laisse avec le fil conducteur : nous vivons de plus en plus sur le web, on se transmet dans notre double qui est un avatar, parfois on ne fait des choses que pour les publier, parfois on se force à dire des choses que l'on ne dirait pas en temps normal. Un jour viendra où cet espace aura plus d'importance pour nous que celui physique dans lequel nous sommes, et nous ne servirons plus qu'à alimenter cet avatar dans un réseau social 3D gigantesque : c'est le concept de la Matrice.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents