Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EskaWorld

EskaWorld

Culturellement indépendant


Gloire à Lutèce ! De l'époque gauloise à gallo-romaine

Publié par Eska sur 17 Août 2010, 22:38pm

Catégories : #Histoire

Introduction : L'Histoire de France au rythme du Métronome

 

De l'Île de la Cité à la Porte d'Italie

Ier et IIe siècle

 

3. Sur le cardo maximus

(Article précédent : La crypte de Notre-Dame de Paris)

 

Une fois revenu à la lumière du jour, j'ai choisi de faire l'inverse de l'auteur du Métronome. Dans son second chapitre consacré au IIe siècle, et à l'évolution de Lutèce selon la culture romaine, Deutsch raconte le passé, pareil à un voyageur en provenance de Rome, et qui irait droit sur Lutèce depuis la Place d'Italie jusqu'à la Cité, croisant ici et là de nombreux monuments. C'est le fameux cardo maximus, la grande voie terrestre qui passe par la Montagne Sainte-Geneviève pour redescendre sur la Cité. Et oui, Paris n'est pas plat, loin de là ! Et les constructeurs ont su profiter de ces dénivelés pour rendre leurs constructions plus imposantes. Aussi, j'ai décidé de prendre le chemin en sens inverse, comme si je devais quitter Lutèce plutôt que d'y rentrer.

 

Square Vivaldi (7)

En traversant le Pont au Double, au pied de la cathédrale Notre-Dame, je me suis dirigé vers le petit Suqare Viviani juste en face. Ce square, qui borde l'Eglise Saint-Julien-le-Pauvre, contient 2 éléments importants, dont l'un concerne directement Lutèce, un fragment de la route romaine, à proximité d'un vieux puits à margelle, mais que je n'ai pas réussi à trouver malgré les indications du livre, peut-être aurez-vous plus de chance que moi.Square Vivaldi (4)

 

L'autre monument intéressant est un arbre, un robinier plus précisément, dont le tronc est soutenu par un support en béton, pareil à un vieillard s'appuyant sur sa canne, conférant au bois éclaté de l'arbre, une impression assez étrange. Cet arbre, en partie mort, fut planté en 1602, ce qui en fait l'arbre le plus vieux de Paris.

 

Après cela, direction Rome ! Et pour cela, j'ai emprunté la rue Saint-Jacques qui est le chemin de l'ancien cardo.

Rue Saint Jacques (1)

 

Très vite la route monte sur les flancs de l'ancienne Montagne Sainte-Geneviève. A l'origine, le Forum surplombait Lutèce sur cette montagne. Un édifice imposant, dédié aux affaires politiques et religieuses, entouré de petites échoppes qui faisait du cardo la rue commerçante de l'époque.Détruits lors des invasions barbares, les principaux monuments de cette époque, à savoir l'intégralité du Forum et les thermes, il n'est plus vraiment possible de voir quoi que ce soit depuis cette route. Et si une partie des thermes de Cluny sont encore bien visibles depuis la rue, le Forum a trouvé un digne successeur dans l'actuel Panthéon qui surplombe, comme le temple d'autrefois, l'ancienne Lutèce.Panthéon

 

Selon le reportage vu dans la Crypte, cette route permettait de traverser tout Lutèce en une vingtaine de minute. Et bien je ne voyais pas le Panthéon aussi près de l'Île de la Cité ! Effectivement, en moins d'une vingtaine de minutes on peut rejoindre les hauteurs de cette montagne, voire aller plus loin jusqu'à la Place d'Italie, mais quelques détours ne m'ont pas permis de vérifier cela.

 

En revanche, sur le chemin, une bifurcation improvisée dans une petite ruelle m'a permis de découvrir une construction originale. Un immeuble d'apprence moderne, dont l'entrée abrite ce qui ressemble à une vieille fontaine de pierre. Cet élément est d'autant plus étrange que le mur d'origine, fait de briquette, forme un pilier jusqu'à la façade du batiment avec laquelle il se mélange littéralement. Il s'agit d'une fausse ruine d'une fontaine en pierre, et d'un pilier de briquettes qui s'intègre parfaitement dans le reste de la façade. L'immeuble est d'ailleurs une construction architecturale très particulière, avec des fenêtres de différents niveaux, agencées de manière très surprenantes.

  Rue Pierre Nicole (1)

Mais je me suis arrêté là pour le quartier du Val de Grâce et j'ai rebroussé chemin. En effet, je me suis dit que ce serait dommage de "quitter Lutèce" sans être allé voir l'un de ces combats de gladiators dans les Arènes de Lutèce !

 

Article suivant : Les Arènes de Lutèce

Commenter cet article

Jérémy Zucchi 18/08/2010 22:00


Non, c'est beaucoup mieux de mettre les photos en plus grand, il faut les réduire pour qu'elles fasses 600px maxi. C'est beaucoup plus esthétique quand les photos sont grandes, je trouve. Et puis
c'est chiant les nouvelles fenêtres à chaque clic! Na.
Pour le tournage du prochain Scorsese tu as touché dans le mille, aïe!!! Espèce de petit (censuré) c'est IRRESPONSABLE de se moquer des pauvres provinciaux qui ont seulement droit aux tournages de
Louis la Brocante... (pleurnichements, larmes, tu es fière de toi j'espère!) loool


Eska 20/08/2010 16:54



Grave ! :p Un peu plus et je m'arrêtais pour manger avec les techniciens lol


Et pour les photos....et ben tant pis, tu te feras chi** à chaque fois ! Na. xD



Jérémy Zucchi 18/08/2010 00:37


Et c'est en emmenant ses étudiants étudier sur la montagne Sainte-Geneviève, loin de leur monastère, que je ne sais plus quel moine a conduit à la création de la Sorbonne! Ah, tu vois qu'un "guide
bavard", comme moi (lol) pourrait être utile aussi, non? loool
Tu n'es pas obligé de répondre (les coups de boule mentaux sont prohibés).
En grand les photos, en grand !!! (je sais on peut cliquer, mais c'est moins bien).
Je te taquine (tu me connais) mais j'aime bien ces petits articles, ça donne envie de faire le même trajet.


Eska 18/08/2010 19:27



Les photos resteront petites, ça attise la curiosité de cliquer dessus pour mieux les observer, si je donnais tout sur un plateau, ce serait moins intéressant pour le lecteur...et puis je peux
pas afficher des photos en 1024 dans les articles d'abord !


Je vais faire plus qu'un coup de boule mental, en passant rue Saint Jacques actuellement, on trouve toute une série de camion avec des affichettes (producers) ou des enseignes (Panalux), avec
plein de monde qui courent partout avec un badge en collier autour du coup, quelques gardiens aux entrées dont une mystérieuse "entrée des artistes". Si on lit les affiche de la voirie :
"tournage à la Sorbonne d'un long métrage approuvé par la ville de Paris" avec pour seule indication "Paris des années 30". Un peu plus loin une caravane avec un nom "Mama Jeanne" et une mention,
écrit en tout petit dessous, la seule qu'on puisse trouver donnant une idée du film : The Invention of Hugo Cabret.... Et oui c'est ça la classe parisienne, on se balade au milieu du tournage du
nouveau Scorsese sans même s'en rendre compte ! :p



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents