Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EskaWorld

EskaWorld

Culturellement indépendant


K-19 : le piège des profondeurs, sous-marin russe en danger...

Publié par Eska sur 29 Août 2010, 16:28pm

Catégories : #Cinéma

k19.jpg

 

K-19 : le piège des profondeurs

 

Kathryn Bigelow

 

2001

 

Ca faisait longtemps que je voulais le voir, non seulement parce qu'il était réalisé par Kathryn Bigelow, et que je garde toujours en mémoire le style de son excellent Point Break (1991), bien plus que son plus récent Démineurs (2009) qui, malgré de bonnes séquences, n'a pas su me convaincre jusqu'au bout. Autre raison, Harrison Ford, acteur admirable s'il en est, pas besoin d'en dire plus.

 

Malgré quelques avaries de construction, le sous-marin K-19 appareille en juin 1961 avec à son bord tout un équipage, commandé par le Commandant Vostrikov, ainsi que quelques ogives nuclaires, prêtes à être lancées en cette période de Guerre Froide. Mais après toutes ses défaillances, le sous-marin menace de faire exploser tout son arsenal nucléaire. L'équipage doit alors se lancer dans des opérations de maintenance, alors que le vaisseau est rapidement gagné par la radioactivité, sous peine de provoquer une explosion fatale pour le conflit mondial.

 

Sous-marin nucléaire, tensions entre le Commandant et son Second, avarie à bord et réparation nécessaire, perte de communication avec les autorités extérieurs, conflit planétaire... il va sans dire que ce film en rappelle beaucoup un autre tout aussi intéressant : USS Alabama (Tony Scott, 1995). Mais à un détail près, qui n'est pas des moindres, c'est qu'ici nous sommes du côté des Soviétiques. C'est d'ailleurs l'un des premiers films hollywoodiens à voir le conflit du point de vue soviétique, preuve une fois de plus, que les rivalités sont bel et bien terminées depuis longtemps. Et puis de toute façon, ici le conflit n'est qu'une mise en situation nécessaire mais auquel on ne s'intéresse pas, le but n'est pas de larguer ou non un missile nucléaire sur l'ennemi, comme c'est le cas dans USS Alabama, mais de voir comment l'équipage a pu maîtriser cette situation, tout en respectant le commandement du Parti.

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/00/02/48/76/ph30.jpg

Dans les films soviétiques comme ceux-là, le Parti est souvent un moyen de pression plus qu'une volonté. Il est clair que les soviétiques sont rarement montrés comme des soldats se battant pour la cause de leur pays, le gouvernement au pouvoir faisant plus office de guillotine au-dessus de leur tête qui n'hésite pas à trancher au moindre doute. Et pour cela, Kathryn Bigelow montre bien dès le départ qu'on ne plaisante pas avec l'autorité. Toute la différence avec le point de vue américain qui combat toujours pour une cause, ici, personne ne veut aller tuer du soldat visiblement, et c'est aussi sans doute la fatalité de ces soldats qui les rendent sympathiques.

 

Mais au-delà de l'histoire qu'elle raconte et du point de vue choisi, Bigelow ne se démarque sur rien, si ce n'est montrer le pouvoir du Parti, comme en témoigne une mutinerie contre le commandant pour le bien de tous que le Second, chef d'équipage, aura vite fait de réprimander. Difficile de faire plus dans un décor aussi exigü qui devient un véritable piège se remplissant peu à peu de la radioactivité qui s'échappe. Pourtant, Bigelow veut montrer le courage de ces hommes qui ont su faire le nécessaire pour sauver le monde d'une catastrophe accidentelle, dans une mission que chacun savait suicidaire en allant réparer le système. Mais la peine a du mal à passer. Si certains se montrent héroïques, on sent bien qu'ils répondent à un ordre plus qu'ils ne souhaitent sauver la planète. Cela tient sans aucun doute de la réalisation toute aussi cadrée que le pouvoir soviétique et qui ne laisse guère de place à l'émotion de ses personnages. Dommage, je m'attendais à mieux mais ce film n'en reste pas moins un témoignage de ce qu'il s'est passé à bord de ce premier sous-marin nucléaire soviétique.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents