Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EskaWorld

EskaWorld

Culturellement indépendant


Kick Ass, film de geek

Publié par Eska sur 3 Mai 2010, 13:04pm

Catégories : #Cinéma

kick-ass.jpgKick Ass

 

Matthew Vaughn

 

(2010)

 

Dave, un ado passionné de comics, se demande pourquoi aucun homme n'a jamais réellement endossé un costume de super-héros pour faire régner l'ordre et la justice. Il décide alors de tenter sa chance et, malgré une tentative infructueuse, il lui suffit d'une fois pour créer le buzz autour de Kick Ass. Mais Dave découvre qu'il n'est pas le seul super-héros, Big Daddy et Hit Girl ont tout en apparence pour être de vrais super-héros. Mais leur existence étant encore ignorée du public, c'est vers Kick Ass que Franck D'Amico va vouloir se venger après qu'on lui ait dit que la perte de ses produits étaient dus à un héros masqué.

 

Film de geek. Film pour geek. Film pour ado et surtout un film quand assez loin des critiques élogieuses qu'on a pu lui faire. Certes, tout commençait bien : un jeune ado victime de la puberté décide de jouer les super-héros sans pouvoir. Un combat épique face à 3 hommes, des terminaisons nerveuses qui ne répondent plus, voilà de quoi lui donner un avantage. Et c'est tout naturel qu'on le voit finir sur Youtube, ce qui va déclencher un buzz incroyable autour de sa personne.

 

Mais là où ça devient désintéressant, c'est lorsque se pointe une gamine de 11 ans répondant au nom de Hit Girl, et jouant les acrobates façon Veuve Noire dans Iron Man 2 (Jon Favreau, 2010), tourbillonnant dans tous les sens, sautant de mur en mur, tuant et trucidant à tout va, pareil à un enfant ninja. Un film réaliste ça? Non, un gros délire. Et c'est vraisemblablement ce que voulait le réalisateur puisque cela continue.

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/68/16/06/19242358.jpg

Alors certes, voyons cela comme un comics, avec des personnages sombres et colorés, un looser qui parvient à sortir avec la fille de ses rêves sans réels obstacles, une histoire de vengeance, complots et trahisons, et un super-méchant bourré de tous les clichés possibles et imaginables. Car c'est bien cela qui est le plus drôle dans le film, tous ces clichés, et le super méchant en représente le summum : grand, gueulard, sans pitié, vivant dans une tour gigantesque, pratiquant les arts martiaux comme un chef, entouré d'une centaine d'hommes de main et il faut même traverser une bibliothèque pour arriver dans son salon.

 

Côté super-héros : les masques de carnaval, la combinaison moulante, d'un côté un super looser à grosses lunettes, entourés de geeks tout aussi ringards que lui, de l'autre un père et sa fille aux allures de cow-boys, vivant au milieu des armes, s'offrant des gadgets dernier cri et préparant avec soin leur vengeance. Toutefois, je reconnais que malgré tout, ces personnages nous donnent envie de jouer les super-héros nous-mêmes tellement cela paraît simple.

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/68/16/06/19403600.jpg

La réalisation en revanche reste du classique d'un teen movie où le héros raconte son histoire façon journal intime. Rien de bien innovant jusque là. En revanche, les scènes de combat sont bien rythmées, malgré parfois une musique assourdissante et sans réel intérêt. Quelques gros clins d'oeil à Tarantino ou à The Watchmen (Zack Snyder, 2008) apparaissent ici et là et tout ce qu'on peut dire, c'est qu'il a du bien s'amuser devant son scénar.

 

Bref, Kick Ass permet tout de même de passer un bon moment mais on est bien loin du sérieux de Incassable (M. Night Shyamalan, 2000) ou du vrai film de "devenir super-héros" à la façon de Spider-Man (Sam Raimi, 2002).

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents