Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EskaWorld

EskaWorld

Culturellement indépendant


Kung Fu Panda, toujours y croire...

Publié par Eska sur 13 Juin 2011, 11:03am

Catégories : #Cinéma

kung-fu-panda.jpg

 

Kung Fu Panda


Mark Osborne & John Stevenson

 

2008

 

Critique du 13/08/2009
Malgré une mauvaise place lors de la projection, en plein air ce n'est pas toujours évident d'être au bon endroit, je me suis quand même pris au jeu jusqu'au bout du film. Pas aussi accroché qu'avec d'autres films du genre mais quand j'ai quand même bien apprécié cette petite comédie d'animation qui finalement est à la fois marrante sans toutefois être transcendante.

Choisi comme étant le guerrier dragon capable de vaincre le terrible Tai Lung, un guerrier surpuissant, Po n'a rien du héros que tout le monde attendait. Au contraire, ce vendeur de nouilles est un bon gros panda plus porté sur la boustifaille que sur les exercices. Et pourtant, ce passionné de kung fu doit s'entraîner aux côtés des plus grands guerriers par le maître Shifu. Il devra alors accomplir la prophetie et sauver la population du terrible Tai Lung.
http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/36/20/29/18927309.jpg
En apparence, une banale histoire des studios Dreamworks, et pourtant, sans être autre chose qu'un film du genre animation, ce film nous rappelle en apparence quelques grands films d'arts martiaux. Mais c'est surtout dans l'univers que cela se ressent : paysages typiques de la Chine avec ses montagnes verdoyantes en haut desquelles se trouvent les temples des plus grands maîtres, pareil à un premier exercice qu'il faut réussir pour demander un apprentissage. Paysage fantasmé également avec ce labyrithe de ponts de corde entre les pitons rocheux dépassant de la brume. Mais aussi une lumière douce, un parfum tendre et toute la magie du lieu et des arts martiaux, voilà qui font de ce film un pur manga au coup de crayon américain.

Côté scénario, on retrouve le schéma classique tendance Jackie Chan avec l'histoire d'un héros peu ordinaire, à la limite de l'anti-héros, incapable de monter les escaliers sans s'essoufler ou de faire le moindre mouvement avec rapidité. Ce gros bonhomme est vite rejeté par ses partenaires qui ne voient pas en lui LE guerrier dragon tant attendu. Mais comment rendre cela crédible ? Tout simplement en tournant la situation à la dérision.
http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/36/20/29/18962778.jpg

En effet, après la mise en situation des personnages et le rejet de Po, tous se remettent en question pour trouver un moyen de sauver la région. e pauvre maître Shifu doit alors ruser et découvre par hasard que Po gagne en force et en vitesse dès qu'il s'agit de nourriture. Profitant de cela, il va alors lui offrir un entraînement personnalisé digne des grands maîtres, Po devant mériter sa nourriture en étant plus rapide, plus fort, et en maîtrisant les techniques d'arts martiaux dont il est si fan.

Bien entendu, il ne devient pas réellement le grand guerrier légendaire qui change d'un instant à l'autre, non, au contraire, il reste ce gros panda passionné et décidé, et qui va affronter le terrible ennemi qui, pour le coup, devient subitement le comique de service. Car c'est davantage avec sa maladresse que Po parvient à le battre plus qu'avec sa force ou ses techniques qu'ils a tout de même appris à maîtriser.
http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/36/20/29/18864514.jpg
Le comique reste avant tout un comique de situation : Po essouflé au moment de faire face à Tai Lung, ou encore se retrouvant comme par hasard devant le grand maître au moment du choix du guerrier dragon, ou encore imaginant la nourriture en haut d'une montagne pour la gravir, autant de gags visibles et amusants aussi bien pour les petits que pour les grands.

Inévitable également pour ce genre de film, la séquence d'entraînement du guerrier, où Po apprendre à maîtriser les techniques aux côtés de son maître. Et, comme dans bon nombre de films, c'est en cinq minutes qu'il parvient à tout maîtriser et à surpasse son maître. La-dessus, pas de nouveautés autre que le "miracle" habituel des "élus". En même temps, on n'en demandait pas davantage, et on préfère en rire puisque de toute façon, c'est l'objectif du film.
http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/36/20/29/18864516.jpg
Bien sûr, il s'agit avant tout d'un film pour enfants et on n'attendait pas moins de ce genre de scénario. Pourtant, force est de constater que son sujet reste sérieux d'un certain point de vue. En effet, il nous montre que tout le monde peut réussir à être un héros malgré son apparence physique et que le plus important pour cela est d'y croire. Croire en ce que l'on est dans un monde élitiste, réservé aux plus forts et plus parfaits selon ces mêmes élites, à savoir les partenaires de Po. Et puis qu'il ne faut jamais perdre espoir. En gros, les mêmes thèmes récurrents de n'importe quel film d'animation, car on aurait presque pu dire la même chose de Wall-E.

Bien qu'il ne soit pas un grand film, Kung Fu Panda se laisse regarder avec amusement et plaisir pour un personnage attachant qui, au fond, nous ressemble.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents