Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EskaWorld

EskaWorld

Culturellement indépendant


La Guerre de Cent ans et la chute des Valois

Publié par Eska sur 18 Novembre 2010, 23:23pm

Catégories : #Histoire

 

Introduction : L'Histoire de France au rythme du Métronome

 

De Château de Vincennes à Palais-Royal-Musée du Louvre

XVe et XVIe siècle

 

33. Le Palais Royal au Musée du Louvre

(Article précédent : Petit passage du côté des Halles)

 

 

Me voilà arrivé devant le Louvre. Devant ou derrière? A vrai dire je ne sais plus ! Devant moi se dresse l'immense façade en colonnade voulue par Louis XIV pour impressionner la galerie. Elle fut donc entamée au XVIIe et finie seulement au XIXe, car Louis XIV préférait encore Versailles au Louvre.

Louvre (1)

Faisant le tour comme suggéré par mon guide, je repère la fameuse petite galerie en rénovation malheureusement. C'est à ce niveau-là que Charles V avait fait construire une nouvelle enceinte. En fait, elle fut entamée par Etienne Marcel, alors Prévôt des Marchands, mais avec les défaites successives contre l'Angleterre durant la Guerre de Cent ans, Charles V fit solidifer la butte de terre et le large fossé, bien au-delà de l'enceinte de Philippe Auguste qui servait désormais davantage de mur de soutien que de véritable rempart.

Louvre (2)

Je me rends maintenant dans la cour carré en passant par l'une des entrées marquées par les lettres L avec leur couronne au-dessus : Louis de Bourbon. Dans la cour, on trouve d'autres lettres gravées dans la pierre, et mon guide me donne justement le moyen de décoder tout cela. Ici Henri II, là Charles IX. Chacun y est allé de sa représentation.

Louvre (5)

La cour carré fut investie récemment par une grande exposition, aussi, elle est cernée par une longue barrière empêchant l'accès au centre. Je n'ai pas le courage de faire le tour. En revanche, j'aperçois non loin l'emplacement de ce qui pourrait être un ancien puits. En fait, ici se dressait autrefois un donjon, assez imposant pour l'époque mais qui serait tout petit dans l'état actuel des choses.

Louvre (7)

Je passe la porte qui me permet de rejoindrela cour Napoléon avec au centre la grande pyramide. J'en entends beaucoup sur elle, tantôt on me dit que c'est un chef d'oeuvre, tantôt on me répond que ça dénature complètement l'édifice. On peut se laisser supposer par Wikipédia que l'artiste de cette oeuvre, Leoh Ming Pei, avait déouvert, ou du moins lui avait révélé, qu'un fascicule annonçait l'obligation pour les français de construire une pyramide dans la cour du Louvre, comme symbole de la gloire de l'empereur. Est-ce vrai ou non ? Quoi qu'il en soit, si c'est le cas, l'affaire et réglé. Pour ma part et pour répondre aux détracteurs, je répondrais simplement qu'après 20 siècles d'histoire de Paris, la pyramide du Louvre n'est qu'une simple folie de plus des hommes au pouvoir.

Louvre (10)

Mais cette pyramide reste encore bien humble. Il faut dire que tout autour d'elle, les statues des grands hommes ayant marqué l'Histoire la regarde, gardiens du Louvre.

Louvre (11)

Un peu plus loin, c'est la statue de Louis XIV sur son cheval en pleine action qui m'arrête. Sur sa tête un oiseau profite de son point de vue unique à lui seul et ses semblables. Que penserait le Roi-Soleil s'il se savait recouvert de crottes de pigeon à longueur d'année ? Personnellement, je trouve ironique : des hommes ayant marqué l'Histoire et voulant laisser à tout prix une trace à l'image parfaite de leur passage sont finalement condamné à être recouvert de merde sans pouvoir rien y faire jusqu'à la fin des temps.

Louvre (12)

En face, c'est le fameux arc de triomphe du carrousel qui paraît petit vu de loin mais qui en impose. C'est Napoléon qui le demanda pour célébrer sa grande armée. L'empereur y figure au-dessus, menant fièrement son char à la bataille. Encore la trace d'un égo démesuré, mais sans lequel nous n'aurions une ville aussi riche en souvenirs historiques.

Louvre (17)

A ce niveau-là, je me retrourne pour admirer ce qui fut autrefois un château fort sous Philippe Auguste, une résidence Royale sous Charles V, une résidence royale pour François Ier, Henri II et Charles IX, un palais gigantesque pour Henri IV et des ambitions encore plus grandes pour ses successeurs, avant que Louis XIV ne décide finalement de s'établir à Versailles et que la maison des rois devienne un musée. Le soleil se couche depuis plusieurs siècles sur ce monument qui continue d'étinceler comme au temps jadis.

Louvre (18)

 

Article suivant : L'hôtel des Invalides

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents