Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EskaWorld

EskaWorld

Culturellement indépendant


Mais je suis un ours !

Publié par Eska sur 19 Mars 2012, 09:01am

Catégories : #Littérature

Mais_je_suis_un_ours.jpg

 

Mais je suis un ours !

(The bear that wasn't)

 

Frank Tashlin

 

1946

 

Grosse séquence nostalgie l'autre jour à la bibliothèque. Je m'apprêtais à remettre à sa place un livre dans la catégorie "Premières lectures" lorsqu'une petite étincelle s'est produite dans ma mémoire à la vue de la couverture et de son titre. Mais je suis un ours ! est un des trop rares livres que j'ai pu lire alors que j'étais encore en primaire. Il me semble même que j'avais fait une fiche de lecture sur lui car l'histoire m'avait marqué tellement je la trouve effrayante, et même encore aujourd'hui.

http://farm1.staticflickr.com/169/449510724_59c50597ac_o.jpg

 

C'est l'histoire d'un ours qui, voyant les signes de l'automne arriver, sait qu'il est temps d'hiberner. Mais durant l'hiver, une énorme usine se construit rapidement autour de sa caverne. A son réveil, l'ours est tout étonné de ce qui l'entoure.  Il est alors repéré par le contremaître qui lui ordonne de retourner travailler.

"Mais je ne travaille pas ici, je suis un ours"

"Vous n'êtes pas un ours. Vous êtes un imbécile qui a besoin de se raser et qui porte un manteau de fourrure." lui répond le contrmaître.

Conduit dans les différents bureaux de la hiérarchie, au zoo et au cirque près des autres animaux, l'ours a beau insister, personne ne croit à son histoire.

http://farm1.staticflickr.com/248/449490229_fbf879231a_o.jpg

 

70 ans après sa parution initiale (1946 et 1975 pour l'édition française), cette petite histoire est toujours d'actualité ! Elle confronte un être libre à une société hiérarchisée et montre qu'il n'y a pas de place pour lui. Il doit rentrer dans la catégorie que l'on lui indique. Ce malheureux ours est véritablement kidnappé pour servir des années durant à l'usine. On peut y voir l'évolution humaine dans la société : le jeune ours qui paresse, puis qui est appelé à s'investir en travaillant avant de finir à la retraite, de s'interroger sur sa véritable existence, ce qui est peut-être le pire, et de revenir à ses occupations d'origine.

http://3.bp.blogspot.com/_qCIQ8UEKxfs/TLNUqIjxHWI/AAAAAAAAARs/jWoIXwbR9FQ/s1600/o.o.4.jpg

 

Mais ce qui m'effraie dans cette oeuvre, c'est que personne ne le croit. C'est pourtant évident que c'est un ours, mais la société est tellement aveugle qu'elle ne veut pas reconnaître ses erreurs. Lorsque l'ours est rejetté par les membres de sa propre espèce, eux-même soumis à des conditions, il n'a plus aucun moyen de prouver sa véritable identité. Et le plus triste, c'est de le voir accepter cette fatalité sans chercher à se battre davantage. Et à l'heure actuelle, on sait à quelle point la question de l'identité est encore houleuse.

http://farm1.staticflickr.com/201/449501783_bbb51d185b_b.jpg

 

Graphiquement, j'aime beaucoup le style. Il est épuré pour donner une bonne aération à l'ensemble, tout en jouant avec les pages sur la question de la grandeur. J'adore voir les bureaux des directeurs s'élargir sur la double page jusqu'à occuper l'intégralité des deux. Ou encore les tailles des directeurs : plus leur grade est élevé, plus ils sont petits, larges et chauves. Ce symbolisme de la hiérarchie passe également par la taille du bureau, les décors vides ou chargés, le nombre de téléphones, de secrétaires et même de corbeilles à papier !!! Et je vous laisse découvrir les gags des plans larges dans la forêt, au zoo et au cirque avec de nombreux farceurs.

http://farm1.staticflickr.com/207/449493841_7e21d60a32_b.jpg

 

Une histoire qui amuse, effraie et interroge sur ce que l'on représente dans la société. Aborder le sujet avec tant de simplicité, que demander de plus à un livre pour enfant ?

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents