Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EskaWorld

EskaWorld

Culturellement indépendant


OSS 117, le Caire est un véritable nid d'espions !

Publié par Eska sur 30 Octobre 2010, 17:50pm

Catégories : #Cinéma

oss117-1.jpg

 

OSS 117, le Caire : nid d'espions

 

Michel Hazanavicius

 

2006

 

Je me rappelle être allé voir OSS au cinéma, après avoir été tenté par les bandes annonces et les quelques vidéos mises en ligne sur Allociné. J'avais seulement en tête que j'allais voir une comédie, mais je ne me doutais pas qu'elle soit aussi hilarante. A vrai dire, je n'ai pas arrêté de rire pendant tout le film. Aujourd'hui, je le regarde encore en me laissant prendre au jeu.

Après la mort de son collègue Jefferson, OSS 117, un espion français, est envoyé au Caire afin d'élucider cette mort mystérieuse. Se faisant passer pour Lucien Bramard, il va s'infiltrer au sein des personnalités du commerce d'animaux, qui sont pour la plupart des espions de différents pays. Il doit déjouer les plans d'une secte qui cherche à s'emparer d'armes tout en cachant sa véritable identité.
http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/35/95/94/18473125.jpg
Ce film est certainement le plus hilarant que j'ai pu voir depuis Asterix et Obelix mission cléopâtre, et encore, je trouve même que OSS dépasse, et de loin, ce dernier. Les dialogues sont vraiment bien maîtrisés, composés de jeux de mots à la fois tordants et tirés par les cheveux. Quand à la réalisation, elle est volontairement grossière, reprenant les mêmes trucages dépassés des films d'action des années 60 afin de se poser comme une véritable parodie du genre.

En effet, ce film ne cherche absolument pas à se prendre au sérieux, et sa drôlerie doit beaucoup à Jean Dujardin qui nous offre l'une de ses plus belles prestations d'homme qui se prend au sérieux. Au début, j'appréhendais énormément de me retrouver face à un pseudo Brice de Nice, qui m'avait d'ailleurs beaucoup déçu sur grand écran, mais absolument pas, je me suis retrouvé face à un homme tout autre et aujourd'hui encore, j'ai l'impression qu'il s'agit de 2 acteurs différents. C'est là toute la performance de Dujardin à parvenir à se glisser dans la peau de ses personnages. Ici il joue un rôle complètement en décalage avec ce qui l'entoure, borné, idiot et inconsciemment raciste. Il se croit supérieur mais sans l'être véritablement, et chacun de ses exploits semble tenir du miracle, même si, au final, il s'affiche comme un véritable espion.
http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/35/95/94/18473128.jpg
Ce film invente ainsi un nouvel héros, selon moi. Un héros simple, parfaite copie de James Bond, mais version française. Mais un héros de burlesque également, s'intéressant davantage à des choses futiles qu'à sa priorité, menant les autres par le bout du nez sans le vouloir, à noter aussi que toutes les femmes se retournent sur son passage, il incarne véritablement l'homme parfait d'un point de vue enfantin, car force est de constater que ses répliques sont empreintes d'une véritable naïveté enfantine alors que tout le monde autour de lui s'intéroge sur ses capacités intellectuelles. OSS se rêve lui-même, rêve qu'il est un héros mais sans y parvenir vraiment que par les circonstances.

Ainsi, une nouvelle parodie est née, celle des films des années 60, parodie qui permet au spectateur de comprendre les mécanismes des réalisations de cette époque, tellement tout est tourné en dérision et facilement identifiable. On en rit encore plusieurs jours après et on ne souhaite que le revoir, malgré le racisme latent dont il fait preuve, mais qui reste toujours à prendre à un degré nettement supérieur au point qu'on préfère en rire que l'accuser.
http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/35/95/94/18473121.jpg
Au final, OSS 117 nous offre une parodie comme on en avait plus vu depuis longtemps, considérant à la fois l'histoire et la technique pour nous offrir l'un des films les plus drôles de ces 10 dernières années. On en redemande, vivement le prochain !

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents