Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EskaWorld

EskaWorld

Culturellement indépendant


Sous le règne des Capétiens - le renouveau parisien

Publié par Eska sur 24 Août 2010, 16:05pm

Catégories : #Histoire

Introduction : L'Histoire de France au rythme du Métronome

 

Des Arts et Métiers à Philippe Auguste

XIe et XIIe siècle

 

24. L'Enceinte de Philippe Auguste sur la rive droite

(Article précédent : Saint-Martin-des-Champs)

 

 

 


Enceinte Philippe Auguste (2)Et bien ça y est, c'est fait. J'ai fait le tour de Paris. Enfin le tour, celui qu'occupait la Capitale au XIIe, ce qui est quand même bien moins imposant que l'actuel Paris (qui cherche encore et toujours à s'agrandir). A la base, Lorànt Deutsch parle de la station de Philippe Augustre, sur la ligne 2, à proximité de la Place de la Nation. Mais bien vite on se rend compte une fois de plus que cette station n'est qu'un prétexte pour nous parler de ce roi du XIIe siècle qui est parti en croisade avec le Roi Richard. Craignant les invasions, la ville n'ayant aucun moyen de défense, il décida de faire construire une grande muraile fortifiée tout autour de Paris. De cette enceinte que reste-t-il ? Pas mal de fragments à vrai dire, même si certains sont tellement bien caché, qu'il n'est pas possible de les voir de la rue, à moins d'aller embêter les riverains.

 

Enceinte Philippe Auguste (3)

 

Me voilà donc partie du Pont des Arts, devant l'Île de la Cité. Suivant mon guide, je traverse la Cour Napoléon du Louvre pour retrouver la rue de l'Oratoire qui me fait déboucher sur ce fameux temple bien caché entre les immeubles et qui contiendrait quelques morceaux à l'intérieur. De l'autre côté, dans la rue Saint-Honoré, la façade d'un immeuble dénote complètement avec le reste, comme si cette façade était resté trop longtemps appuyée contre un mur, voire qu'il s'agit d'une tranche d'un mur. Je remonte la rue du Louvre pour tomber sur un beau morceau, ornée d'une plaque qui rappelle de quoi il s'agit.

Enceinte Philippe Auguste (6)Enceinte Philippe Auguste (8)Enceinte Philippe Auguste (9)

 

 

Je cherche en vain d'autres morceaux, et surtout la Tour Jean Sans Peur, elle aussi bien camouflée et que même la signalisation n'indique pas comme il faut. Je commence à me perdre dans un dédale de rue à la recherche d'un plan, surprenant ici et là quelques morceaux anciens rafistolés en neuf. Enfin je parviens devant cette fameuse tour du XVe siècle, ancien donjon des dusc de Bourgogne, et dont on peut voir un pan de mur à côté. La Tour propose une belle exposition sur le Moyen-Âge en bande dessinée, il serait dommage de la rater dans ce lieu.

Enceinte Philippe Auguste (16)

 

Enceinte Philippe Auguste (17)Enceinte Philippe Auguste (19)

Pris d'un élan d'archéologue, j'essaie de suivre ce morceau dans les rues parallèles, trouvant là aussi des façades différentes, probablement coupées en deux pour permettre l'ouverture de la rue. Je surprends aussi discrètement quelques pans de murs qui doivent sans aucun doute dater de quelques siècles à l'intérieur des boutiques, dans le prolongement de l'enceinte. Erreur, puisque selon mon guide, cette enceinte continue en fait de l'autre côté.

 

Enceinte Philippe Auguste (22)J'essaie donc de retrouver mon chemin, peinant devant les petites rues pavées, les impasses fermées, les passages qui font de ce quartier un véritable labyrinthe. Au passage, je découvre de vieux puits directement encastrés dans les façades. Je m'engage dans une petite impasse non citée par la livre et mes efforts sont récompensés avec un petit morceau visible devant le musée de la Poupée. Non pas que ce soit une grande découverte mais ça fait toujours plaisir.

Enceinte Philippe Auguste (25)

 

Enceinte Philippe Auguste (27)Enceinte Philippe Auguste (32)

 

Je me perds encore, trouve des façades bien abîmées, de je ne sais quelle époque, continue encore, jusqu'à une belle petite tour gothique au-dessus d'un magasin de vêtement. J'emprunte la rue Saint-Paul avec ce morceau de façade, est-ce qu'il en fait partie ?Je traverse le village Saint Paul et là, un petit coin douillet en plein coeur de cette excitation. Pas âme qui vie dans ces petites rues pavées, liées par des passages qui donnent davantage l'impression d'être dans une cour d'immeuble que dans un village commerçant.

 

Et puis, à la sortie d'un passage, voilà qu'il apparaît. Ce maginfique pan de mur de la taille de plusieurs terrains de basket. On voit le morceau qui a été coupé dans la rue et le mur continue encore et encore presque jusqu'au quai des Célestins. Je le longe en passant ma main sur ces pierres qui ont vu tant de rois et de siècles défiler. Des pierres bien abîmées par le temps, vestige de cette muraille impressionnante.

Enceinte Philippe Auguste (33)

 

Je rejoins alors le Quai des Célestins, croisant au passage l'Hôtel de Sens, dédiée autrefois aux archevêques, et qui aura vu la reine Margot pour un séjour dans ses murs au XVIIe siècle. Désormais, le bâtiment abrite une bibliothèque dédiée aux beaux-arts et autres arts déco. Mon voyage sur la rive droite est terminée. Je traverse l'Île Saint-Louis et rejoins la rive gauche.

Enceinte Philippe Auguste (37)

 

Article suivant : L'Enceinte de Philippe Auguste sur la rive gauche

Commenter cet article

Jérémy Zucchi 25/08/2010 00:37


Une vraie chasse au trésor ! Je ne savais pas qu'il avait un tel pan de mur (quasi) intact. Cet Hôtel de Sens est très beau, un vrai cliché disneyen avec ces tours d'angle aux toits pointues et son
côté presque miniaturisé.


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents