Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EskaWorld

EskaWorld

Culturellement indépendant


Silverwing, la grande aventure d'une petite chauve-souris

Publié par Eska sur 18 Mars 2012, 12:03pm

Catégories : #Littérature

silverwing

 

Silverwing

 

Kenneth Oppel

 

1997

 

Ombre est une petite chauve-souris qui vit avec sa mère, mais sa petite taille en fait la risée de la colonie. Alors qu'il tente de braver l'interdit en regardant le soleil, Ombre va provoquer la colère des chouettes qui décident de mettre le feu au Berceau des Sylves, pouponnière de la colonie des Ailes d'Argent. Ils décident alors de prendre le chemin du Sud afin de migrer vers Hibernaculum, leur lieu de résidence pour l'hiver. Mais en chemin, Ombre est séparé de la colonie. Il rencontre Marina, une Aile de Lumière, abandonnée par sa colonie à cause de la bague qu'elle porte, et qui se décide à partir avec lui. Leur voyage aurait pu être facile si Goth et Throbb, 2 chauves-souris cannibales géantes ne s'étaient pas enfui de leur zoo.

 

En me lançant dans ce livre, je ne savais pas à quoi m'attendre, une histoire de chauve-souris, qu'est-ce que ça peut bien raconter. Et puis j'ai été plus qu'agréablement surpris par la tournures des événements. Bien sûr, il s'agit d'un grand classique : le petit dernier qui s'égare et devient le héros de la colonie grâce à ses rencontres  et à ses aventures, mais cela est fait en douceur et avec un rythme incroyable si bien que l'on ne s'ennuie pas une seule seconde !

http://static.jardipedia.com/photos_articles/415_1.jpg

De nombreux thèmes sont d'ailleurs abordés à travers ce roman. Hormis l'objectif de rejoindre la colonie, il y a toute l'histoire des bagues, posées par les humains sur les chauves-souris. Celles-ci s'interrogent sur leur provenance, certains croyant qu'il s'agit d'une malédiction, d'autres pensant que cela est un signe de leur évolution en être humain. D'ailleurs, le thème de la croyance est très présent. Entre Goth qui ne cesse de jurer par son dieu Zotz, les chauves-souris baguées qui ont établi une sorte de communauté sectaire, les croyances d'Ombre envers la prophétie de Nocturna qui permettra aux chauves-souris de revoir la lumière jour, le sujet est très bien abordé sans tomber dans le religieux.

 

Autre thème, celui de la disparition. Ombre est orphelin depuis que son père, croyant que les humains l'aiderait à accomplir la prophétie, a disparu sans laisser de traces. Ombre doit vivre avec l'idée qu'il n'est qu'une petite chauve-souris maigrelette qui n'a pas de père pour lui enseigner la vie comme les autres. Ce sera sa prochaine quête puisqu'il découvre que celui-ci est probablement encore en vie !

http://www.dinosoria.com/mammifere/chauve-souris-14.jpg

Côté écriture, c'est savoureux à souhait avec tous les jeux de mots que nous utilisons au quotidien adapté aux chauves-souris. "Faire son petit bonhomme de chemin" devient "Faire sa petite chauve-souris de chemin" pour vous donner un exemple. Kenneth Oppel s'est vraiment amusé avec tout ça. Mais apprenons-nous vraiment des choses sur les chauves-souris ? Il faudrait se renseigner davantage mais l'auteur joue avec ce que l'on connaît : les chauves-souris utilisent les ondes pour se repérer. Et comme les ondes peuvent être contrôlées, alors ces petites créatures ailées peuvent produire des images sonores ou conter des histoires se répercutant à travers des parois. Bref, je trouve qu'on n'en fait pas trop, ni pas assez.

 

Au final, jetez-vous sur cette petite merveille qui devrait changer votre regard sur les chauves-souris. Pour ma part, il me semble en avoir croisé une l'autre jour, une petite boule noire volante, trop petite pour un moineau. Peut-être était-ce Ombre qui venait me saluer, qui sait ?

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents