Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EskaWorld

EskaWorld

Culturellement indépendant


Starship Troopers 3 : Marauder, Dieu est un Marauder !

Publié par Eska sur 11 Novembre 2010, 12:51pm

Catégories : #Cinéma

starship-troopers3.jpg

 

Starship Troopers 3 : Marauder

 

Edward Neumeier

 

2008

 

J'avais découvert la saga dès ses origines cinématographiques. Après un 2e opus véritablement décevant, je m'attendais à un film sensationnel, d'autant qu'il remettait en scène Casper Van Diem, héros du premier épisode. Malheureusement, même si on peut reconnaître au niveau de l'écriture quelque chose de phénoménal, ce troisième de la série ne relève guère le niveau...

La guerre est loin d'être terminée entre l'humanité et les arachnides. Johnny Rico est désormais colonel dans une base au coeur de l'invasion. Mais lors de la visite du Sky Marshall, les choses tournent mal et la base est réduite à néant. Rico est condamné à la pendaison pour insubordination par son ami le général Hauzer. Mais lors de la fuite du Sky Marshall, lui et quelques survivants dirigés par le Capitain Lola Beck doivent s'échouer sur une planète infestée d'arachnides, mais qui semble cacher un parasite encore plus grand que tout ce qui est imaginable...
http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/66/11/96/18994194.jpg
Il y a tellement à dire sur ce film, en bon comme en mauvais, que je ne sais même pas par où commencer...L'histoire est déjà plus intéressante que la précédente, et pourtant, à la longue, on se rend compte que le genre SF devient vite une sorte de survival horror. En effet, on retrouve l'inévitable petit groupe de rescapés perdu au milieu du désert avec très peu de ressources, entouré de parasites qui ne les attaque pas. Une traque qui aurait pu provoquer un suspense atroce, mais c'était sans compter la diversité des personnages classiques du genre slasher movie : la bimbo idiote, priant à chaque instant pour son salut, le mécano bourru mais prêt à tout pour séduire sa belle, le cuisinier peureux et le médecin, homme de science qui semble être le seul doué d'une véritable raison. A leurs côté, un Sky Marshall qui a davantage l'étoffe d'une star que celle d'un chef et une militaire au caractère dur et qui tient à mener cette équipe comme bon lui semble.

Bien sûr ce ne sont pas les seuls, puisque l'on retrouve le véritable héros de cette saga, celui qui a donné ses premières lettres de noblesse à cette guerre, héros dont nous avons suivi l'apprentissage et les premières missions : Johnny Rico, colonel de l'infanterie, homme qui se préfère sur le terrain que dans un bureau, toujours interprété avec brio par Casper Van Diem. A ses côtés, le général Hauzer, personnage qui n'est pas inconnu des fans de la saga, puisqu'il est déjà présent dans le jeu vidéo sorti en 2005 et dont j'ai fait la critique dans ce blog. Mais cette fois-ci, plus question de lui servir de garde du corps, il est en quelque sorte le personnage clé du film qui prendra les décisions nécessaires.
http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/66/11/96/18994191.jpg
Le scénario quand à lui est assez intéressant et recelle de bonnes volontés et de références, mais peine à nous accrocher et devient très vite pauvre et lassant. Neumeier a réutilisé les flashs informatifs à la manière des précédents opus afin de montrer une société plus que corrompue par un gouvernement idéaliste et manipulateur. Ici c'est un discours littéralement pro Bush qui nous est servi, être citoyen serait comme être américain, avec une question qui pronera tout au long du film : quel est la place de dieu désormais ? Dieu est avec nous pour notre survie, car dieu est un citoyen. Autant dire que Neumeier place très haut un "God bless America".

Pourtant la critique du gouvernement est aussi là, et pourrait d'ailleurs s'appliquer à bon nombre de gouvernements, agissant dans l'ombre pour cacher une vérité qui pourrait faire du tort aux citoyens, n'hésitant pas à diffuser des vidéos entièrement truquées au bon peuple pour lui montrer que va bien, et faisant accuser à tort les troublions qui les agacent, autant dire que ce film soulève une sombre affaire de complot. On peut aussi admirer une belle critique des dirigeants modernes, le Sky Marshall est avant tout un chanteur apprécié de tous, et certainement au pouvoir grâce à sa notoriété, ce qui renvoie à Ronald Reagan, acteur avant de devenir président, ou à Nicolas Sarkozy (pour nous autres français), autant considéré comme une célébrité people que comme un président.
http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/66/11/96/18994198.jpg
Mais au-delà de ces références visionnaires, il en est d'autres qui sont une véritable faiblesse. En effet ce troisième opus n'intervient pas directement après le premier ou le deuxième mais compte également l'appui de la série d'animation ainsi que du jeu vidéo de 2005. Les créatures développées dans ces autres médias de la saga sont rajoutés ici. Mais rien n'empêche la compréhension du film pour ceux qui ne connaissent pas puisque ces éléments sont développés. En revanche, la conception du maraudeur, personnage qui est d'ailleurs issu de la série d'animation et repris comme incarnation dans le jeu vidéo, est extrêmement décevante à mes yeux. Plutôt que de faire une énorme mission impliquant un maraudeur, ici c'est une escouade de 7 maraudeurs sur un sauvetage de quelques minutes à peine. Mais sa conception en fera rire plus d'un, puisqu'il ne s'agit pas d'une simple armure façon Halo, mais d'un véritable robot, qui n'est pas sans rappeler le robot-élévateur dans Aliens de James Cameron qui s'est d'ailleurs beaucoup inspiré du roman original de Starship Troopers, Etoiles, Garde à Vous ! de Robert A. Heinlein. Un clin d'oeil juste retour des choses, mais qui ne gagne pas en efficacité dans ce film.

Et pourquoi la mayo ne prend pas ? Tout simplement parce que les effets spéciaux sont une fois de plus grotesques ! Les personnages évoluent sur un fond vert que l'on remarque beaucoup trop facilement à cause d'une mauvaise incrustation. Les voyages dans l'espace semblent être des scènes reprises de la série d'animation et un peu améliorée pour l'occasion et les décors sont assez pauvres dans l'ensemble. Les arachnides semblent avoir été les plus peaufinés même si certains d'entre eux donnent l'impression de flotter dans l'image que de courir sur le terrain. D'ailleurs ils sont extrêmement peu dans cet épisode, qui semble avoir passé la moitié du budget dans sa première séquence d'invasion de la base. Au-delà, comme celle-ci, il ne reste plus rien, et c'est vraiment dommage. Même les attaques des marauders sont truffés de plans d'images de synthèse grotesques, notamment leur préparation qui donne l'impression d'assister à un épisode de Bioman, rapprochant toutefois l'apparence graphique de celle du jeu vidéo mais on ne s'attendait pas à cela. Tant pis.
http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/66/11/96/18994196.jpg
Ainsi ce troisième opus revèle un peu du précédent sans pour autant parvenir à égaler le premier. On s'attendait à beaucoup mieux qu'un film pseudo-intellectuel sur la guerre et la foi en dieu. Espérons que la saga s'achève ainsi ou qu'un budget digne de ce nom soit mis en place pour un prochain épisode. La Fédération n'attend que ça !

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents