Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EskaWorld

EskaWorld

Culturellement indépendant


Starship Troopers, sus aux parasites !!!

Publié par Eska sur 11 Novembre 2010, 12:24pm

Catégories : #Cinéma

starship-troopers.jpg

 

Starship Troopers

 

Paul Verhoeven

 

1998

 

 

Voilà un film que je me souviens être allé voir au cinéma avec un copain à 12 ans. Et un film comme ça à 12 ans, quel choc. En sortant du cinéma, on tentait déjà de faire la suite, en tout cas on avait passé un bon moment. Aujourd'hui, alors que je m'éclate à exploser ces grosses bestioles d'arachnides sur le jeu vidéo, je me suis pris l'envie de revoir ce film. Ce qui reste toujours pour moi un assez grand plaisir...

Devenir citoyen n'est pas donné à tout le monde. Pour cela, il faut faire son service, plus encore, il faut y survivre, car dans la guerre qui fait rage face aux arachnides, les humains ne sont que des insectes. John Rico, alors nouveau dans l'infanterie mobile, va vite comprendre que cette guerre est liée à la survie de l'humanité toute entière. Gravissant les échelons de commandement, il sait qu'il n'y a pas de place à l'erreur.
http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/63/32/50/19178886.jpg
Voilà ce que j'appelle un pur film de science-fiction extra-planétaire, probablement l'un des derniers du cinéma (Star Wars étant un concept qui remonte à bien des années déjà). Ici, des vaisseaux de guerre immense, des ceintures spatiales autour de la lune, des armes de destruction surpuissantes, des mediums et autres gadgets qui nous propulse à des années lumière de ce que nous connaissons. Paul Verhoeven n'a pas lésiné, quand on voit les vaisseaux de troupes s'éjecter du vaisseau-mère, on se croirait vraiment au combat.

Là où Verhoeven n'a pas lésiné non plus, c'est dans le sang ennemi. Après des dissections amusantes en cours de bio, des dissections à balles réelles sur des milliers de parasites en colère. Voilà qui n'a sans doute pas été une mince affaire. Le tout, pourtant si peu ragoutant, a de quoi faire rire tant la manière et les couleurs font de ces mutilations de véritables amusement. Ces insectes ont agissent d'ailleurs comme des abeilles avec un cerveau à leur tête qui dicte leur conduite, l'impression donne aussi parfois que les humains ont été rétrécis au fond de leur jardin.
http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/63/32/50/19178887.jpg
Mais l'histoire n'est pas simplement une guerre face à de grosses bestioles, c'est aussi une forte critique sur le commandement militaire. L'infanterie mobile envoyée sur tous les fronts en première ligne et qui ne peuvent diminuer les dégâts causés par les parasites. Mais voilà, devenir citoyen permet d'entrer plus facilement dans de grandes écoles, d'avoir un enfant, de faire de la politique, ce service militaire n'est pas un simple entrainement intensif au respect, c'est devenu un besoin vital pour la survie de l'espèce. La critique pointe l'autorité politique, envoyer des hommes mourrir en toute connaissance de cause, dans des combats injustifiés, le tout sous une ambiance de propagande amusante et morbide.

Car ce film joue sur de nombreuses formes parodiques, à commencer par les flash infos directement adressés aux spectacteurs comme s'ils se tenaient devant un écran avec un pointeur. C'est au travers de courts reportages de propagande qu'on peut apprendre ce qui se passe. Autre signe parodique, les personnages eux-mêmes, entre un Rico toujours bien coiffé même sous son casque, le trouffion de base avec ses blagues minables, se battant par passion, le camp d'entrainement, qui n'est pas sans rappeler l'excellent Full Metal Jacket, bref, Starship Troopers tente de mêler humour et décapitage de grosses bestioles, un mélange qui fonctionne assez bien.
http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/63/32/50/19178892.jpg
Au final, ce film de guerre interplanétaire est un moyen efficace de vanter les mérites d'une nation autoritaire, les abus nécessaires à la survie d'une espèce et le courage et la combattivité des hommes en tant de guerre pour la survie de leur propre espèce. Et même si l'on se fait nous aussi avoir par toute cette propagande, c'est avec un pur plaisir, au point de vouloir s'engager.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents