Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EskaWorld

EskaWorld

Culturellement indépendant


Super, un film qui porte bien mal son nom !

Publié par Eska sur 3 Septembre 2011, 21:26pm

Catégories : #Cinéma

super.jpg

 

Super

 

James Gunn

 

2010

 

Frank est marié à une jolie femme, ex-junkie. Mais Frank n'a aucune confiance en lui et ne réagit pas lorsque sa femme rechute. Le jour où celle-ci le quitte sans prévenir pour un dealer, Frank ne le supporte pas. Il décide de créer son propre super-héros pour faire régner la justice et délivrer sa femme. Mais le pauvre n'a aucun pouvoir.

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/82/35/81/19610790.jpg

Je me demandais pourquoi ce film n'était pas sorti en France et il ne m'a pas fallu bien longtemps pour comprendre. Si l'idée de créer un real life super hero est une excellente, on préférera de loin le fantasmatique  Kick Ass (Matthew Vaughn, 2010) qui reste  sur des clichés classiques des super-héros. A l'inverse, le super-héros auto-nommé le Feu de la Vengeance (the crimson bolt) se construit sur un personnage de super-héros ultra-catholique, le Vengeur Sacré, envoyé par Dieu pour combattre le démon en soufflant aux jeunes gens puberts les bons préceptes de la vie catholique. Déjà là, on comprend pourquoi le film ne peut avoir une visée aussi universelle que d'autres.

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/82/35/81/19610792.jpg

James Gunn étant connu en France pour son film d'horreur Horribilis (Slithers, 2005), il n'a pas hésité à remettre une couche de gore dans cette comédie loufoque. Le personnage étant au bout du rouleau fait appel à Dieu et subit alors une vision du tout-puissant. De longues tentacules qui jaillissent des murs pour l'immobiliser et lui ouvrir le crâne tandis que le doigt de Dieu vient toucher son cerveau... De notre côté, nous touchons littéralement le fond. Dès lors le personnage se sent imprégné d'une mission, celle de délivrer la femme qu'il aime. Il se confectionne alors un costume fait de bout de tissus.

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/82/35/81/19610788.jpg

Mais être un super-héros n'est pas facile pour tout le monde. Car Frank n'a aucun charisme, aucune arme, aucune capacité physique et sa première intervention est un bel échec. Ce dernier se choisit alors une arme à la hauteur de son personnage : une clé anglaise ! Et avec cette dernière, il n'hésite pas à frapper à la tête toute personne qui cherche à truander. Le film pose alors la question de savoir si ce genre de justicier est en droit d'agir ainsi, car si Frank s'attache à démasquer les vendeurs de drogue, pédophiles et autres braqueurs des rues, il n'hésite pas à dégainer sa clé pour un pauvre bougre malhonnête qui ne fait que lui passer devant dans une file d'attente de cinéma.

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/82/35/81/19610787.jpg

Être un super-héros est un fantasme pour beaucoup de monde ayant baigné dans cette culture comics. Ici, ce n'est pas moins la sublime Ellen Page qui vient lui donner la réplique sous le masque de Boltie. Mais quand on connaît le talent de la jeune actrice, on se demande ce qu'elle est venue faire dans ce film ! Vendeuse dans une librairie de comics, elle accepte d'héberger Frank lorsque celui-ci revient blessé par balle. Elle va même jusqu'à assouvir ses fantasmes sexuels dans une scène qu'elle ne maîtrise absolument pas. Et ce n'est pas la seule tête connue à apparaître dans ce film puisque Liv Tyler et Kevin Bacon sont également de la partie, mais se demande bien ce qu'ils y font.

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/82/35/81/19610789.jpg

Au final, pas besoin de s'étaler sur ce film de très mauvais goût. Quitte à voir ce que donne de vrais real life super hero, autant regarder Superheroes, le documentaire de Michael Barnett (2011) et le reportage photo de Pierre-Elie de Pibrac.

 


Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents