Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EskaWorld

EskaWorld

Culturellement indépendant


Sur la trace des premiers Saints - L'introduction du Christianisme

Publié par Eska sur 18 Août 2010, 20:36pm

Catégories : #Histoire

Introduction : L'Histoire de France au rythme du Métronome

 

De Notre-Dame-des-Champs à Montmartre

IIIe et IVe siècle

 

7. Le Martyre de Saint Denis 

(Article précédent : Sur le passage de Denis)

 

 

Toujours sur les traces de Saint Denis, il a fallu que je quitte le centre de Paris pour me rendre jusqu'à Montmartre. En métro bien évidemment, je me suis vite découragé de traverser tout Paris à pied (d'autant que j'arrivais de Denfert-Rochereau) jusqu'à Montmartre que l'on connaît (et que je répugne!) pour ses nombreuses marches à gravir afin de gagner les hauteurs.

Chapelle du Martyrium (1)

 

Mais avant de vous parler de mon périple, une petite notion d'Histoire s'impose (Le livre le fait mieux mais à défaut, vous devrait vous contenter de moi.) Vers la moitié du IIIe siècle, Denis et ses compagnons, Rusticus et Eleutherius, sont arrêtés par des légionnaires dans leur cathédrale. Il faut rappeler qu'à cette époque, l'Empire romain connaît des difficultés, outre les invasions barbares du Nord et de l'Orient, la religion chrétienne est en train de faire tomber le pouvoir des Empereurs successifs pour celle de Dieu. Ceux qui vouent un culte au Christ sont arrêtés et, pour montrer l'exemple de la suprématie de l'Empire, les évêques et autres prêtres sont torturés et tués. C'est ce qui arriva à Denis et ses compagnons.

 

Montés sur une croix à la vue de tous sur la plus haute colline dominant Paris, le Mont de Mars (où un temple lui était consacré, ainsi qu'un autre à Mercure), le pauvre Denis eut la tête tranché. L'événement eut lieu là où se dresse désormais la Chapelle du Martyrium. Le Mont de Mars devint le Mont des Martyrs et l'histoire de Denis aurait pu s'arrêter là si l'un des plus mystérieux événements ne s'était pas produit. Une fois la tête tranchée, le corps de Denis se relève, ramasse sa tête et s'en va vers le Nord.

 

Après avoir retrouvé la Chapelle du Martyrium qui était malheuresement  fermée (il faudra que je revienne un vendredi !), j'ai suivi l'itinéraire conseillé, à savoir rejoindre la rue du Mont Cénis. Cette rue commence au point culminant de Montmartre, juste à côté du Sacré Coeur, en face de l'Eglise Saint Pierre de Montmartre. Cette église qui conserverait encore quelques fragments du Temple de Mercure qui se dressait là autrefois était elle aussi fermée, l'entrée condamnée par un grillage de chantier. Pas moyen de voir ces fameux vestiges du passé. Qu'à cela ne tienne, les touristes affluent, les artistes quêtent contre quelques coups de crayons et il devient difficile de se frayer un chemin au milieu de cette rue que quelques voitures tentent de traverser tant bien que mal. Habiter Montmartre en voiture doit être un vrai calvaire !

Saint Pierre de Montmartre (2)

Mais revenons-en à Saint Denis qui a continué son chemin, la tête dans les mains. Depuis cet actuel rue du Mont Cénis, il aurait redescendu la colline pour aller loin, bien plus loin. Il aurait parcouru 6 km avant de s'effondrer sur le sol, là om il souhaitait être enterré. C'est ici que s'est construite la Basilique Saint Denis. Sur les hauteurs de la rue du Mont Cénis, on peut l'apercevoir à côté d'un bâtiment plus imposant et plus moderne, un édifice lui aussi sacré et destiné à ce que l'on pourrait qualifier de divinités tant ils attirent des foules de croyants, un bâtiment ovale et situé sur la ville de Saint Denis : le Stade de France !

Basilique Saint-Denis et Stade de France(Le Stade de France est le grand bâtiment à droite de la photo. La Basilique Saint Denis se situe légèrement à gauche, entre les 2 antennes.)

 

Square Girardon (2)Square Girardon (1)

Mais avant de rejoindre cet emplacement, Denis, devenu désormais un Saint, aurait fait un détour pour aller nettoyer sa tête à une fontaine. Cette fontaine, qui ne ressemble vraisemblablement en rien avec celle d'origine, existe toujours dans le Square Girardon. En s'approchant de la rue de l'abreuvoir, on traverse la Place Dalida (qui?) ou un buste à son effigie a été érigé. De là, une petite voie très charmante me permet de rejoindre l'entrée arrière du Square Girardon. En haut, la fontaine est là, surplombée par une belle statue de Saint Denis, la tête dans les mains.

 

Puis comme lui, je m'en suis retourné jusqu'à la rue du Mont Cénis que j'ai suivi, mais pas jusqu'à la Basilique, d'autant que cette visite est prévue pour un autre jour, du moins je l'espère. Sinon je prendrais mon courage à deux mains et recommencerait le chemin un vendredi pour visiter les points de départ et d'arrivée.

Tourelle

Notre-Dame de Clignancourt (1)En redescendant la rue, l'auteur nous invite à découvrir une vieille tourelle datant du XVe siècle. Il s'agirait également de l'ancienne porcelainerie de Clignancourt. Et d'après l'adresse, aujourd'hui il semblerait que ce soit devenu un club pour adulte. Plus loin, face à l'imposante Mairie du XVIIIe, Notre-Dame de Clignancourt surveille la bouche de métro.

 

Ma journée est terminée mais l'Histoire ne s'arrête pas là.

 

Article suivant : La Cité et la demeure de l'empereur

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents