Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EskaWorld

EskaWorld

Culturellement indépendant


Target, scénario destroyed...

Publié par Eska sur 25 Mars 2012, 19:13pm

Catégories : #Cinéma

target.jpg

 

Target

(This Means War)

 

McG

 

2012

 

FDR et Tuck sont les 2 meilleurs amis et agents secrets lorsqu'ils ne font pas tous sauter autour d'eux. Mais Tuck, déjà divorcé, s'ennuie de sa condition de célibataire. Sur un site de rencontre, il croise Lauren, une jeune testeuse de produits. Mais après leur premier rendez-vous, Lauren tombe sur FDR qui tente de la séduire sans savoir de qui il s'agit. Lorsque les 2 amis découvrent qu'ils sortent avec la même femme, ils décident d'aller chacun jusqu'au bout de leur relation et que le meilleur gagne ! De son côté, Lauren décide de les tester comme ses produits ménagers.

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/86/22/95/20002179.jpg

On pouvait s'attendre à passer un bon moment avec cette comédie d'action joué par 2 acteurs assez doués de leur génération : Chris Pine et Tom Hardy. Une duo comique, une situation embarrassante, des ennemis sans pitié, bref tout était là pour plaire. Mais très vite on se rend compte que le scénario manque cruellement de contenu. Les personnages se regardent longuement, comme si le réalisateur voulait bien nous faire comprendre la situation avant de passer à la suite. Du coup, on s'ennuie un peu par moment.

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/86/22/95/20002171.jpg

A l'inverse, les scènes d'action sont rythmées à un tel point qu'il est parfois difficile de suivre les fusillades et autres courses-poursuites. D'autant qu'il n'y a en réalité que 3 scènes d'action au début et à la fin. Le fameux ennemi sans pitié qui aurait mérité un développement plus poussé afin de combler les vides est absent de la quasi totalité du film pour réapparaître et mourir simplement à la fin. Bref, autant dire qu'on est loin d'un buddy movie classique comme L'Arme Fatale (Lethal Weapon, Richard Donner, 1987) ou encore d'un Bad Boys (Michael Bay, 1995).

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/86/22/95/20002176.jpg

Le plus agaçant peut-être, c'est de voir la sophistication des personnages, entre les "gueules de beaux gosses" aux yeux bleus (car ils ont tous les yeux bleus; c'est impressionnant !!!) et les costumes et environnements très (trop) classes. Tout cela donne l'impression d'être dans une de ces séries télé qui mettent en avant le caractère prestigieux d'une ville ou d'un quartier. Finalement, ce que j'ai préféré hormis les coups vaseux des 2 amis, c'est sans doute la relation entre Tuck, son fils et son ex-femme, même si cela ne déroge pas à la règle en étant bien peu développé.

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/86/22/95/20002173.jpg

Au final, Target n'est pas aussi amusant que l'on aurait pu espérer. De la pause de neurone trop rapide et sans volonté faire vivre un moment d'exception au spectateur. Bref, du rire en conserve, rien de plus.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents