Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EskaWorld

EskaWorld

Culturellement indépendant


Toy Story 3, y a-t-il un âge pour arrêter de jouer?

Publié par Eska sur 23 Juin 2010, 18:16pm

Catégories : #Cinéma

toy-story-3.jpgToy Story 3

Lee Unkrich

2010

 

Andy n'est plus le petit garçon d'autrefois. Il a bien grandi et doit désormais rentrer à l'Université, laissant derrière lui tous ses jouets au grenier. Mais la hantise de Buzz, Woody et les autres, c'est de finir dans une poubelle, ce qui finit malheureusement par arriver. Cherchant à retourner dans la chambre, ils vont se retrouver confiés au jardin d'enfant. Une retraite à première vue idyllique mais qui se révèle être un véritable enfer. Une fois de plus, leur mission est de regagner la chambre d'Andy !

 

Il y a des films que l'on regrette de ne pas avoir découvert enfant et d'autres que l'on prend plaisir à découvrir adultes tant ils parviennent à nous faire retomber en enfance ! Toy Story 3 fait partie de ceux-là. Et quoi de plus émouvant que de le découvrir en avant-première avec une dizaine d'enfants tout aussi émerveillés les uns que les autres ?

 

Alors que le tout premier opus, sorti il y a 15 ans, faisait l'effet d'une bombe en matière d'animation, ce troisième opus ne surprend guère de ce côté-là, du moins pour ce qui me concerne qui n'est malheureusement pas eu la chance de le voir en 3D. Mais la qualité Pixar reste toujours aussi éblouissante pour cela, et si les personnages restent simples, l'univers est très riche, avec certaines séquences assez bluffantes, bien mieux que Là-Haut, sorti l'année dernière.

toy story 3-1

L'autre qualité des studios Pixar, c'est de savoir raconter des histoires qui nous touchent. Le scénario est d'ailleurs assez complexe en apparence, jouant sur un complot de jouet destiné aux plus grands, mais mis en scène de manière à être comprise des plus jeunes. Méfiez-vous des apparences, voilà quel pourrait être le pitch de ce troisième volet qui insiste également sur la conscience et l'âme des jouets et que nous délaissons naturellement après notre enfance. Et en jouet, nous en avons une fois de plus une ribambelle qui rappellerons à certains de bons souvenirs !

 

Côté émotions, nous sommes également servi ! Si Woody interprète le héros par excellence, il ne fait plus d'ombre aux autres membres du groupe. C'est d'ailleurs un véritable groupe qui interprète ici le film, un groupe uni par une amitié forte et qui refusent de laisser quelqu'un en arrière. Et cette émotion grandissante nous fait monter les larmes à plusieurs reprises là où bien des acteurs réels n'auraient pas su jouer convenablement. Rien que d'y repenser en écrivant ces lignes, je me rends compte que je n'ai pas vécu ce genre d'émotions dans d'autres films. Il m'en faut peu direz-vous? J'attends vos avis en commentaires ! ;-)

toy story 3-2

Et c'est sur une merveilleuse "photo de famille" que se termine ce magnifique film. Un final mérité qui marque un renouveau dans l'histoire de cette équipée après une passation marquant la transmission de plus que de simples objets de plastiques, mais bien d'êtres ayant une âme, une âme transmise par l'imagination débordante d'un enfant et que seul un autre enfant peut perpétuer.

 


 

Commenter cet article

Jérémy Zucchi 12/07/2010 10:21


J'avais le cœur serré pendant cette scène. Je suis tout à fait d'accord avec toi. Génial, unique.


Jérémy Zucchi 11/07/2010 15:25


Je te conseille de t'inscrire pour le Palmarès Interblog du cinéma (http://journal-de-vance.over-blog.com/article-palmares-interblogs-des-sorties-cinema-au-30-juin-2010-le-top-50-53282244.html), à
chaque fois que tu vois un film tu laisses un commentaire sur ce blog avec une note sur 5, c'est un échange sympa, qui te permet aussi de laisser des liens vers tes critiques. ;-)


Jérémy Zucchi 11/07/2010 15:22


Enfin vu, et en 3D (très réussie)! Que dire devant une telle réussite sinon crier mon plaisir à voir que les créateurs restent eux-mêmes contre vents et marées, ils font des films qu'ils veulent
voir et adorer, des films qui les touchent et les font rire, et c'est sans doute la seule bonne recette pour réussir un film! Si hilarant (j'avais mal à la mâchoire à force de rire en voyant Buzz
danser le flamenco), si bouleversant, si glaçant parfois, si réel, si juste, si vrai! Je comprends que tu ais pleuré comme une madeleine, j'avais le cœur serré et les larmes qui coulaient de
bonheur!


Eska 11/07/2010 19:48



Oui alors non, j'ai pas versé une larme, la pierre qui me sert de coeur s'est asséchée il y a bien longtemps, avant même qu'on parle d'effet de serre, de canicule et de sécheresse...


Bref, je pense que tu vois de quelle scène il s'agit, quand ils sont dans le broyeur...c'est beau et je suis convaincu qu'aucun groupe d'êtres humains n'aurait été aussi crédible que ces
personnages de pixels...



Cécile Desbrun 24/06/2010 12:15


La chance! Il va falloir attendre presque 3 semaines avant la sortie en salles!
J'adore les deux premiers, donc j'ai vraiment hâte de voir celui-ci, qui est tout aussi bien apparemment donc (pas étonnant de la part de Pixar en même temps).
Ça ne m'étonne pas qu'il soit émouvant, je sais que Toy Story 2 m'avait fait pleurer à un moment (la scène musicale où Jessie parle de la petit fille à qui elle appartenait) et Tom Hanks et Tim
Allen avaient également raconté que cette scène les avait émus aux larmes.
Vivement le 14 juillet donc!


Eska 24/06/2010 19:48



Je pense que je retournerais le voir en 3D (et que je me lâcherais pour le coup !) En espérant pouvoir en reparler rapidement ;)



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents