Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EskaWorld

EskaWorld

Culturellement indépendant


Indiana Jones, la trilogie originale, des briques, partout des briques

Publié par Eska sur 12 Septembre 2010, 07:23am

Catégories : #Jeux video

jeu indi

 

Indiana Jones : La Trilogie Originale

 

LucasArts

 

2008

 

Après Star Wars, LucasArts s'est de nouveau associé à Lego pour concevoir une nouvelle adaptation, cette fois-ci de la saga Indiana Jones. C'est également un moyen de relancer la franchise au moment de la sortie du nouveau film, Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal (Steven Spielberg, 2008). Mais ce jeu ne prend pas en compte ce dernier opus et s'intéresse avec brio à la trilogie originale.

 

Les Lego, c'est pour les enfants ! Et bien non ! On pourrait être sceptique d'une telle "enfantisation" de la saga à travers une univers de briques colorés, mais c'est sans compter sur les game designers qui ont su adapter le scénario à un tel univers. Le jeu reprend bien évidemment les 3 premiers films sous différents niveaux tout en se moquant des personnages. Indiana Jones reste une comédie épique, et ici c'est extrêmement bien exploité, les gags arrivant au moment où on les attend le moins. Ainsi, le jeu n'est pas qu'une simple transposition, c'est un regard neuf, un peu moqueur, mais très parodique de la saga.

screen indy 01

Six niveaux par film, et plus de 60 personnages jouables seul ou à plusieurs, ce sont là les caractéristiques du jeu. Et pour le coup, le mode "jeu libre" veut bien dire ce qu'il veut dire, à savoir que vous pouvez jouer avec votre héros préféré (en costard, tenue décontracté, aventurier, blouson de cuir ou autre, mais qui peut être accompagné d'un allié (son père, Marion Ravewood ou Willie, Demi-Lune ou autres) ou bien d'un ennemi (Donovan, Mola Ram, Belloch, et autant d'autres qu'il y en a dans le film, ou presque). Point fort du jeu, il fonctionne sur un système multi-joueur : en solo on peut switcher de l'un à l'autre comme on veut pour ouvrir des portes, passer des trappes, déchiffrer des hiéroglyphes, et à 2, chacun son joueur, sachant qu'on peut embarquer jusqu'à 8 personnages switchables durant le jeu qui, bien choisis selon les capacités de chacun (les femmes sautent plus haut, le père d'Indy peut lire les inscriptions, Demi-Lune se faufiler dans des conduits, un officier allemand pour ouvrir des portes), ils vous permettront de venir à bout de tous les niveaux !

 

Pour gagner un niveau, plusieurs choses : poster des lettres dans des boîtes aux lettres, on ne sait pas ce qu'elles font là, mais ça vous donne des bonus, retrouver plusieurs éléments qui serviront à construire un artefact, une statuette, connue ou inconnue du film, statuettes qui seront exposés, nous y reviendrons, au Barnett College. Et puis récupérer un max de pièces, grises, jaunes ou bleues qui vous donneront le nombre de points nécessaires pour obtenir d'autres personnages.

screen indy 02

Le point central du jeu, là où vous pouvez obtenir vos bonus, n'est autre que le College Barnett, là où enseigne le professeur Jones. Ici, vous pouvez vous balader comme bon vous semble, croiser des têtes connues, amies ou ennemies avec qui vous pouvez vous associer, arrondir le nombre de pièces, retrouver statuettes et bonus ainsi que niveaux supplémentaires, les lettres que vous envoyez, etc. Ce niveau fonctionne un peu comme la maison de Lara Croft dans la saga Tombr Raider, où vous retrouvez la fameuse pièce à artefact, véritable musée d'aventures achevées.

 

Au niveau du gameplay, Lego s'exploite, leur jeu étant avant tout basé sur la construction, ici ils ne font pas uniquement figure de représentation, mais s'adapte au jeu vidéo. Ainsi, pendant l'aventure, il faut casser des briques, casser des briques et casser des briques. Et parfois on se retrouve devant des morceaux prêts à s'emboiter, qui permettent de concevoir un objet, un véhicule ou autre qui pourra soit servir, soit être cassé pour obtenir encore une fois des pièces en tout genre. De nombreux accessoires jalonnent le parcours : véhicules (moto, camion, cheval, etc), armes (pistolet, sabre, fouet, bazooka) et des outils (clé à molette, pelle) pour réparer des véhicule, des machines qui vous permettront de progresser.

screen indy 03

C'est ainsi un énorme plaisir pour tous les fans de la saga de retrouver leur héros dans ces aventures rocambolesques. Entre Willie qui assome les ennemis et casse les vitres avec son cris perçant, la boule du temple de l'idole d'or qui écrase les indiens qui restent collés dessus, ou encore le magnifique niveau où on dirige le wagon dans les mines, c'est du pur bonheur ! Un jeu top de chez top, c'est tout ce que je peux en dire !

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents