Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

EskaWorld

EskaWorld

Culturellement indépendant


Premier Rôle Masculin, journal intime d'un réalisateur...

Publié par Eska sur 4 Septembre 2010, 21:49pm

Catégories : #Littérature

premier-role-masculin.gif

 

Premier Rôle Masculin

 

Fanny Joy

 

2006

 

Proposé par ma collègue dans le but de mettre en place notre sélection de livres spécial cine-club, je me suis laissé prendre par un petit roman très sympathique qui a su m'accrocher par son style et parce que si j'avais été un jour un personnage de roman, ça pourrait être lui...

 

Bastien, jeune collégien de 15 ans, adore le cinéma et rêverait de pouvoir tourner un film. Mais ses notes catastrophiques ne lui permettent pas d'avoir une caméra. C'est alors qu'il fait la connaissance de Maxime, nouvel élève de la classe dont les parents sont riches. Maxime possède une caméra, et Bastien voit ici la bonne occasion pour se lancer dans la réalisation d'un film.

 

Un livre très court, peut-être trop court, destiné à des lecteurs débutants, voire peu à l'aise. Pourtant les pensées sont celles d'un ado, sans non plus tomber dans les rélexions philosophiques, ici c'est du simple : "mes parents me détestent, je suis nul, est-ce que j'aime vraiment Julie ?" bref, vous voyez le genre. Le style est d'ailleurs sympa puisqu'il s'agit d'un journal intime où Bastien écrit ses pensées jour après jour pendant 3 mois. Parfois cela ne prend que quelques lignes, parfois c'est un peu plus long, parfois c'est plusieurs fois dans la journée, mais le temps se lit agréablement, Bastien retranscrivant ce qu'il pense comme il le pense, ce qui donne une certaine fluidité.

 

L'histoire progresse, le jeune garçon fuyant les misères de sa vie dans un cinéma projettant des films de Truffaut (on sent là un peu trop l'esprit cinéphilique classique), puis la rencontre avec le possesseur d'une caméra, les désirs et les désillusions et surtout la difficulté de monter un projet qui plaise à tout le monde. Mais je trouve que l'on perd l'intérêt lorsque Bastien se prend d'amitié avec une jeune bosniaque qui a d'abord tenté de lui voler la caméra et avec qui il se lance dans une relation de confiance beaucoup trop rapide, voire peu crédible.

 

Au final, un livre bien sympathique, un peu à l'image du film Le Fils de Rambow (Garth Jennings, 2007) où un jeune garçon d'une communauté religieuse fermée découvre le cinéma chez un copain en regardant Rambo (Ted Kotcheff, 1982).

Commenter cet article

Claire 05/09/2010 15:40


C'est déjà pour les "grands" alors...


Claire 05/09/2010 11:09


C'est pour les enfants de quel age ?


Eska 05/09/2010 11:31



C'est la série Histoire Courte de Folio Junior, ils mettent "à partir de 10 ans" je suis d'accord pour le style, les plus jeunes risquent de pas comprendre je pense...sinon, je le conseillerais
davantage à partir de 12 ans, au moins pour l'histoire, car là le style fait peut-être trop enfant...



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents